Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[En images] Uber montre de premières ébauches de ses taxis volants

Simon Chodorge , , , ,

Publié le

La conférence "Uber Elevate" s'est tenue le 8 mai à Los Angeles. L'entreprise américaine spécialiste des transports en a profité pour livrer de nouvelles images sur son projet de taxi volant. Uber a également annoncé des partenariats avec la NASA et l'armée américaine.

[En images] Uber montre de premières ébauches de ses taxis volants
Une vue d'artiste d'Embraer sur le futur taxi volant d'Uber.
© Embraer Digital

Uber a tenu sa conférence “Uber Elevate” le mardi 8 mai à Los Angeles (Californie). L’occasion pour l’entreprise américaine de faire le point sur ses projets de taxis-volants. De nouveaux partenariats ont été annoncés, d’autres ont été prolongés et de multiples concepts de véhicules volants ont été présentés. Pour l’instant, il s’agit essentiellement de prototypes non fonctionnels et de vues d’artistes mais ces images devraient guider le futur design du service Uber Air.

Le spécialiste du transport maintient ses objectifs : proposer des services de véhicules volants via une application mobile. Uber espère ainsi résoudre le problème des bouchons et populariser le déplacement par les airs. Uber souhaite réaliser des premiers vols test à Los Angeles d’ici 2020 et espère lancer les vols commerciaux pour 2023. Dans une vidéo, CNBC donne à voir la nouvelle maquette présentée par Uber.

Les caractéristiques du véhicule évoluent légèrement avec des hélices additionnelles. L’entreprise reste néanmoins sur un véhicule entièrement électrique et piloté, même si elle souhaite à terme des engins autonomes. Les taxis-volants devraient être capable de voler jusqu’à 96 kilomètres à une vitesse de 240 à 320 km/h et à une altitude de 600 mètres. Ils pourront transporter de deux à quatre personnes en plus du pilote. Ces drones géants devraient également décoller et atterrir verticalement sur des ports dédiés.

Une base de travail pour les partenaires

Cette maquette ne représente pas le design final du taxi-volant d’Uber mais sert davantage de base de travail pour les partenaires d’Uber qui construiront le véhicule : le constructeur aéronautique Karem, le fabricant d’hélicoptères Bell, le constructeur Embraer, la filiale Aurora Flight Sciences de Boeing et le constructeur slovénien Pipistrel.

Ces derniers ont aussi fait part de leurs concepts de véhicules-drones. En mars, Bell révélait un prototype de cockpit au salon SXSW.

Embraer, constructeur brésilien, a profité de la conférence d'Uber pour révéler sa vision du futur taxi volant.

Uber a également présenté des vues artistiques des "ports" de taxis volants. A observer simplement pour le plaisir des yeux car rien n'indique que ces architectures futuristes seront effectivement construites un jour.

Accord prolongé avec la NASA et nouveau partenariat avec l'armée américaine

Le 8 mai, Uber et la NASA ont annoncé la prolongation de leur partenariat. L’agence spatiale américaine continuera d’aider l’entreprise à développer un logiciel de contrôle automatisé de l’espace aérien et procédera à des simulations dans l’aéroport de Dallas-Fort Worth au Texas. En échange, Uber fournira les détails et les données de son service.

Le même jour, Uber a annoncé un partenariat de 1 million de dollars avec la branche recherche et développement de l’armée américaine pour développer des rotors plus silencieux et plus efficaces. Des progrès essentiels pour rendre possible ce moyen de locomotion et le faire admettre dans les villes.

Puissance des batteries, réduction du bruit de l’appareil, obstacles légaux… Uber devra encore résoudre de nombreux problèmes avant de faire du taxi-volant une réalité. Reste que les hélicoptères-taxis connaissent un développement important dans les grandes villes. A Bangalore, Jakarta ou Los Angeles, passer par les airs est devenue une solution privilégiée des clients fortunés pour sortir du centre-ville. Le défi d’Uber sera de démocratiser cette alternative.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle