[En images] Toyota et l'agence spatiale japonaise baptisent leur projet de tout-terrain lunaire

Dans la course à la conquête spatiale, Toyota et l'agence spatiale japonaise font équipe afin de développer un tout-terrain à pile à combustible. En premier lieu destiné à l'exploration de la Lune, l'engin possédera une autonomie de 10 000 km et devrait être produit d'ici à 2029.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[En images] Toyota et l'agence spatiale japonaise baptisent leur projet de tout-terrain lunaire
Encore à l'état de concept, ce tout-terrain devrait être produit d'ici à 2029.

Actualisation du lundi 31 août : Toyota et l’agence spatiale japonaise (la JAXA) ont trouvé un nom pour leur projet de rover lunaire. Le véhicule a été baptisé le 28 août “Lunar Cruiser”, en référence au SUV Land Cruiser du constructeur automobile japonais. Pour l’instant, Toyota et la JAXA travaillent sur la fabrication d’un prototype. Ce travail “implique l'utilisation de simulations pour confirmer les performances de puissance et de dissipation de chaleur pendant la conduite, la fabrication et l'évaluation de pneus prototypes, et l'utilisation de la réalité virtuelle et de modèles grandeur nature pour envisager la disposition des équipements dans l’habitacle du Lunar Cruiser”, détaille Toyota. Le lancement est toujours prévu à la fin des années 2020.

L’Empire contre-attaque. L’agence spatiale japonaise (JAXA) et Toyota envisagent de travailler ensemble dans le cadre de l’exploration de la Lune et de Mars. Le 12 mars, ils ont annoncé la poursuite d'une coopération engagée en mai 2018 sur le développement d’un véhicule tout-terrain à pile à combustible.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Les piles à combustibles n’émettent que de l’eau, et peuvent produire beaucoup d’énergie, ce qui les rend particulièrement adaptées au projet" de véhicule d’exploration, a déclaré dans un communiqué Shigeki Terashi, vice-président exécutif de Toyota.

Long de 6 mètres, large de 5,2 mètres et haut de 3,8 mètres, l’engin sera doté d’un espace habitable et pressurisé de 13 mètres cubes capable d'accueillir deux personnes, et quatre en cas d’urgence. Il pourra également être contrôlé à distance, voire se déplacer sans pilote.

L’autonomie sur la Lune sera d’au moins 10 000 km. Une "nécessité" pour évoluer sur "un terrain complexe avec des cratères, des falaises et des collines" et "des conditions plus rigoureuses que celles de la Terre", comme une gravité six fois moins importante et un environnement sous vide, selon Koichi Wakata, vice-président de l’agence spatiale japonaise.

Il précise également que la production du concept est pour bientôt. "Nous pensons que les véhicules tout-terrain deviendront un élément important de l’exploration lunaire dans les années 2030. Nous prévoyons d’en envoyer un dans l’espace d’ici 2029".

Le Japon à nouveau dans la course spatiale

Après s’être fortement impliqué dans la construction de la Station Spatiale Internationale (à hauteur de 12,8% des investissements), le programme spatial japonais est tombé en désuétude dans les années 1990, la faute à un contexte économique difficile pour le pays.

Le 1er octobre 2003, les trois organisations japonaises intervenant dans le domaine spatial (l'ISAS, la NASDA et la NAL) ont fusionné pour créer la JAXA, devenue l’agence officielle du Japon. On lui doit plusieurs programmes ambitieux, comme la pose de la sonde Hayabusa 2 sur l’astéroïde Ryugu en 2014. Après les récents exploits de la Chine et d’Israël, il semble que l’exploration lunaire ait à nouveau le vent en poupe. De quoi attirer l’intérêt de la péninsule nippone.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS