Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

[En images] Toyota développe un tout-terrain lunaire à pile à combustible pour l'agence spatiale japonaise

Rémi Amalvy , , , ,

Publié le

Dans la course à la conquête spatiale, Toyota et l'agence spatiale japonaise font équipe afin de développer un tout-terrain à pile à combustible. En premier lieu destiné à l'exploration de la Lune, l'engin possédera une autonomie de 10 000 km, et devrait être produit d'ici 2029.

[En images] Toyota développe un tout-terrain lunaire à pile à combustible pour l'agence spatiale japonaise
Encore à l'état de concept, ce tout-terrain devrait être produit d'ici 2029
© Toyota

L’Empire contre-attaque. L’agence spatiale japonaise (JAXA) et Toyota envisagent de travailler ensemble dans le cadre de l’exploration de la Lune et de Mars. Le 12 mars, ils ont annoncé la poursuite d'une coopération engagée en mai 2018 sur le développement d’un véhicule tout-terrain à pile à combustible.

"Les piles à combustibles n’émettent que de l’eau, et peuvent produire beaucoup d’énergie, ce qui les rend particulièrement adaptées au projet" de véhicule d’exploration, a déclaré dans un communiqué Shigeki Terashi, vice-président exécutif de Toyota.

Long de 6 mètres, large de 5,2 mètres et haut de 3,8 mètres, l’engin sera doté d’un espace habitable et pressurisé de 13 mcapable d'accueillir deux personnes, et quatre en cas d’urgence. Il pourra également être contrôlé à distance, voire se déplacer sans pilote.

L’autonomie sur la Lune sera d’au moins 10 000 km. Une "nécessité" pour évoluer sur "un terrain complexe avec des cratères, des falaises et des collines" et "des conditions plus rigoureuses que celles de la Terre", comme une gravité six fois moins importante et un environnement sous vide, selon Koichi Wakata, vice-président de l’agence spatiale japonaise.

Il précise également que la production du concept est pour bientôt. "Nous pensons que les véhicules tout-terrain deviendront un élément important de l’exploration lunaire dans les années 2030. Nous prévoyons d’en envoyer un dans l’espace d’ici 2029".

Le Japon à nouveau dans la course spatiale

Après s’être fortement impliqué dans la construction de la Station Spatiale Internationale (à hauteur de 12,8% des investissements), le programme spatial japonais est tombé en désuétude dans les années 1990, la faute à un contexte économique difficile pour le pays.

Le 1er octobre 2003, les trois organisations japonaises intervenant dans le domaine spatial (l'ISAS, la NASDA et la NAL) ont fusionné pour créer la JAXA, devenue l’agence officielle du Japon. On lui doit plusieurs programmes ambitieux, comme la pose de la sonde Hayabusa 2 sur l’astéroïde Ryugu en 2014. Après les récents exploits de la Chine et d’Israël, il semble que l’exploration lunaire ait à nouveau le vent en poupe. De quoi attirer l’intérêt de la péninsule nippone.

Réagir à cet article

2 commentaires

Nom profil

13/03/2019 - 15h14 -

Piles à combustible, mais on ne dit pas quel est le combustible ni le comburant pour une autonomie de 10 000Km ? Je suppose qu'il s'agit d'hydrogène qu'il faudra exporter avec de l'eau pour faire du recyclage Electrolyse électrique photovoltaïque et récupération condensation de la vapeur d'eau. Combien de masse d'eau nécessaire? Il manque des explications techniques sur cet exposé.
Répondre au commentaire
Nom profil

13/03/2019 - 14h36 -

La sonde Hayabusa 2 a juste touché l'astéroïde Ryugu il y a quelques jours, février 2019, ayant été lancée en 2014.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle