L'Usine Auto

[En images] Tesla révèle un Cybertruck électrique pour séduire le marché américain des pick-up

Simon Chodorge , , , ,

Publié le

Images Tesla a dévoilé jeudi 21 novembre son nouveau véhicule électrique : Cybertruck. Avec un design déconcertant, l'entreprise vise le marché fructueux des pick-up aux États-Unis. 

[En images] Tesla révèle un Cybertruck électrique pour séduire le marché américain des pick-up
Le Cybertruck casse les codes d’un segment très populaire aux États-Unis. Il marque également une rupture dans le catalogue de Tesla.
© Tesla

Dès 2012, Elon Musk avait évoqué l’idée d’un pick-up électrique Tesla. Sept ans plus tard, jeudi 21 novembre, le dirigeant excentrique a finalement révélé l’un de ses projets fétiches. Baptisé Cybertruck, le véhicule casse les codes d’un segment très populaire aux États-Unis. Il marque également une rupture dans le catalogue du constructeur automobile.

Un design futuriste

À la présentation de son dernier véhicule, le SUV Model Y, Tesla s’était vu reprocher un design un peu répétitif, très proche de la berline Model 3. Pour certains analystes, la voiture aurait même caché une “tactique de diversion” dans un contexte où les problèmes de rentabilité de l’entreprise inquiétaient les investisseurs.

Au centre de design de Tesla, à Los Angeles (Californie, États-Unis), Elon Musk contre-attaque avec un pick-up aux lignes cubiques et futuristes. On ne pourra plus lui reprocher un manque d’originalité. Friand de plaisanteries et de références à la pop culture, le fondateur de l’entreprise s’explique s’être inspiré de la voiture sous-marine du film de James Bond "L'Espion qui m'aimait". 

Une accélération qui rivalise avec la Porsche 911 Carrera

Côté technique, le Cybertruck se dévoile comme un véhicule ultra-résistant et performant. Ses trois versions assurent des autonomies allant de 402 kilomètres à 804 kilomètres pour la déclinaison “Tri Motor AWD” à transmission intégrale.

Tesla souhaite aussi tenir sa réputation dans l’accélération. La version standard passe de 0 à 96 km/h en 6,5 secondes tandis que la version la plus chère (Tri Motor AWD) franchit ce seuil en… 2,9 secondes. Une capacité qui lui permettrait de dépasser la dernière Porsche 911 Carrera.

Squelette en acier et verre blindé

Elon Musk a insisté sur la robustesse du véhicule, construit sur un squelette en acier inoxydable laminé à froid et avec des pare-brises en verre blindé. "Il résiste littéralement aux balles de pistolet calibre 9 mm", a affirmé le dirigeant. Lors de la présentation (voir la vidéo en fin d'article), Franz von Holzhausen, responsable du design chez Tesla, a tenu à prouver la solidité du Cybertruck en attaquant la carrosserie à coups de marteau. En revanche deux vitres se sont brisées lorsqu’il leur a lancé une balle en métal… Nouvelle blague ou bourde de présentation ? “Nous le réparerons”, a assuré Elon Musk devant un public conquis (à l’avance ?).

Équipé du système de conduite automatique Autopilot, le pick-up peut accueillir six personnes. À l’arrière, il offre un espace de rangement de 30 mètres cubes pour une capacité de charge de plus de 1580 kilos. Sur les trois versions, les capacités de remorquage vont de 3 400 kilos à 6 350 kilos. Le véhicule s’allonge sur 5,9 mètres pour une largeur de 2 mètres et une hauteur de 1,9 mètre.

Un segment important aux États-Unis

Le design du véhicule va-t-il séduire le public américain ? En tout cas, Tesla s’introduit dans un segment important. Les pick-up ont enregistré près de 3 millions d’immatriculations aux États-Unis en 2018 et le top trois des véhicules les plus vendus est monopolisé par les pick-up du groupe General Motors ou Ford, le champion de ce segment.

Pionnier dans la berline électrique, Tesla risque de ne pas arriver le premier pour les pick-up. La start-up Rivian planche aussi sur un pick-up 100% électrique pour fin 2020 tandis que General Motors vise 2021, peut-être la même année que le F-150 électrique sur lequel travaille Ford. Elon Musk prévoit quant à lui de démarrer la production du Cybertruck fin 2021 et même fin 2022 pour la version la plus performante Tri Motor AWD.

La version la moins chère doit être commercialisée 39 900 dollars tandis que le Tri Motor AWD sera vendu pour 69 900 dollars.

Retrouvez ci-dessous les morceaux choisis de la présentation par le site The Verge.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte