Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[En images] Quand les avions du Red Bull Air Race défient le ciel de Cannes

Cédric Soares , ,

Publié le , mis à jour le 24/04/2018 À 11H14

Images La seconde étape de la saison 2018 du Redbull Air Race s’est tenue à Cannes du 20 au 22 avril. C’est la première fois qu’une épreuve de ce championnat de courses de voltige se tenait en France. Cinq Français étaient en lice.

[En images] Quand les avions du Red Bull Air Race défient le ciel de Cannes
L'Australien Matt Hall a remporté le Red Bull Air Race de Cannes dimanche 22 avril
© Red Bull

Pour la première fois depuis sa création en 2013, une épreuve du championnat du monde Red Bull Air Race s'est déroulée en France. Du 20 au 22 avril, c’est dans la baie de Cannes (Côte d’Azur) que s'est affrontée la crème de la voltige mondiale au cours de la seconde étape de la saison. Au total vingt pilotes, répartis en deux catégories (Master Class et Challenger Class) ont pris part aux courses de vitesse. Parmi eux, figuraient cinq Français.  

Les compétiteurs du championnat volent sur des monoplaces Zivko Edge 540 ou MXS-R. Plusieurs équipements comme le moteur, les hélices et l’échappement sont normalisés pour garantir des performances équivalentes.   

 


Mikaël Brageot, Nicolas Ivanoff et François Le Vot, trois des pilotes français engagés dans la Red Bull Air Race en train de voler avec trois Alphajets de la patrouille de France ©Red Bull

Lors de la course, les appareils sont lancés sur un circuit de 2,4 km composé de16 portes réparties sur deux tours. Des pylônes gonflables de 25 mètres de haut matérialisent ces points de passage. 

 


Le circuit Redbull Air Race de Cannes ©Red Bull

 

L’épreuve du Red Bull Air Race est une course contre la montre. Pour les meilleurs, un passage sur le circuit se boucle en moins d’une minute. Quelques règles viennent pimenter la compétition. La vitesse maximale d’entrée sur le circuit est fixée à 370 km/h. Par mesure de sécurité, le pilote doit maintenir l’accélération de l’appareil à 10G maximum.

Au passage des portes, les ailes de l’avion doivent être (à 10 degrés près) parallèles et le fuselage horizontal. A ce moment précis, le haut de celui-ci ne doit pas dépasser le haut des pylônes. Tout contact avec ces derniers est interdit. Enfin le système de fumigène doit être enclenché durant toute la course. Chaque manquement est sanctionné par une pénalité d'une à deux secondes, voire l'élimination.

 


Nicolas Ivanoff lors du second tour du Red Bull Air Race de Cannes ©Red Bull

Un français deuxième de la Challenger Class

L’Australien Matt Hall a remporté l’épreuve dans la catégorie Master Class, le Suédois Daniel Ryfa dans la catégorie Challenger Class. Côté français, Mikaël Brageot, Nicolas Ivanoff et François le Vot ont terminé respectivement 5e, 11e et 12e de la Master Class. Baptiste Vignes monte sur la seconde place du podium de la Challenger Class, Mélanie Astles se classe 4e.

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus