[En images] Naval Group met à l’eau son premier patrouilleur hauturier dédié à l’export

Naval Group a mis à l’eau le 1er octobre un patrouilleur hauturier destiné à la marine argentine. C’est le premier modèle du genre à être exporté vers l’étranger.

Partager
[En images] Naval Group met à l’eau son premier patrouilleur hauturier dédié à l’export
Le bâtiment a été mis à l'eau au chantier naval de Concarneau dans le Finistère.

C’est un motif de fierté pour Naval Group en pleine crise sanitaire. Avec deux mois d’avance, le constructeur maritime a mis à l’eau un patrouilleur hauturier au chantier naval de Concarneau (Finistère). Dévoilé jeudi 1er octobre, le navire rejoindra la flotte de l’armée argentine.

Des navires spécialement adaptés pour l’océan Austral

Naval Group avait décroché en 2018 un contrat de 300 millions d’euros pour la livraison de quatre patrouilleurs hauturiers (ou OPV pour offshore patrol vessel). Le premier est arrivé en Argentine en février 2020. Il s’agissait en fait d’un navire de la Marine nationale modernisé pour l’Armada de la República Argentina (ARA).

(L'OPV 87 mesure 87 mètres de longueur pour 14 mètres de largeur. Crédits : Naval Group / Hervé Moreau)

Les trois autres bâtiments sont des constructions neuves du modèle OPV 87. Ils sont “spécialement adaptés à la navigation dans les eaux glacées de l'océan Austral, grâce à un renforcement de leur structure”, indique Naval Group dans un communiqué.

Une autonomie de trois semaines en haute mer

L’unité mise à l’eau à Concarneau a été baptisée ARA Piedrabuena. ‘Il s'agit d'une étape importante pour Naval Group, car ce navire est le premier OPV construit pour l’export”, souligne l’entreprise française. La vitesse maximale du navire s’élève à 20 noeuds. Il peut rester plus de trois semaines en haute mer avec une capacité de 59 personnes (équipage et passagers). Il peut également embarquer un hélicoptère de classe 10 tonnes et deux petites embarcations.

(Le navire est équipé d'un système de détection automatique des comportements suspects. Crédits : Naval Group / Hervé Moreau)

“Engagé dans des missions militaires, de police des pêches et de sécurité maritime, l'OPV de Naval Group a démontré son efficacité et la pertinence des innovations développées par Naval Group au service des marines, des commandos et des garde-côtes”, fait valoir Naval Group.

Les deux autres navires prévus dans le contrat seront construits à Lanester (Morbihan) par Kership, une filiale de Naval Group et de Piriou. Les livraisons devraient s’échelonner jusqu’en 2022.

0 Commentaire

[En images] Naval Group met à l’eau son premier patrouilleur hauturier dédié à l’export

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Jonconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

78 - St Germain en Laye

Entretien de linge de table dans les bâtiments communaux

DATE DE REPONSE 04/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS