[En images] Les bateaux des écoles d'ingénieurs françaises en compétition dans l'Hydrocontest

Il s’agit du premier concours étudiant international de bateaux du futur organisé par la fondation Hydros. Pour sa quatrième édition, le concours se tiendra à Saint Tropez du 4 au 10 septembre 2017. Cette année, 27 équipes d’école d’ingénieurs de 14 pays sont en compétition. La France est réprésenté en nombre avec huit écoles.

Partager
[En images] Les bateaux des écoles d'ingénieurs françaises en compétition dans l'Hydrocontest
En 2016, l'Hydrocontest se tenait au Lac Léman

Du 4 au 10 septembre, Saint-Tropez va vivre à l'heure d'Hydrocontest. Pour cette quatrième édition, 27 équipes d'écoles d'ingénieurs de 14 pays ont imaginé et construit leur bateau du futur. Parmi elles, huit écoles françaises vont s'affronter durant trois épreuves. L'une avec un bateau léger (avec une charge de 20kg), un autre avec un bateau lourd (charge de 200 kg) et une course d'endurance. Ils ont eu un an pour construire leurs bateaux.

Toutes les équipes utilisent le même moteur, donné par la fondation Hydros, organisatrice de l’Hydrocontest. Les étudiants ont ensuite une année pour travailler sur le design et les matériaux de leurs prototypes. Présentation des bateaux en compétition cette année :

Mines Paristech : un bateau multitâches

L'équipe de l'école supérieure des Mines de Paris a décidé de faire un seul bateau à présenter pour les trois épreuves. Les étudiants ont fait le choix d'un trimaran. Ils ont joué sur l'optimisation de la place pour les charges qui seront placées dans la coque du milieu.

L'université Le Havre Normandie : du lin à tous les étages

L'équipe a décidé de jouer la carte des matériaux en utilisant des fibres de lin fabriquées en Normandie pour son catamaran. Autre astuce "écolo" : le recyclage de vieux flotteur de Zodiac pour créer la struture du bateau lourd.

ENSM Marseille : fana de carbone

Certains sont des habitués du concours, comme l'équipe Hydro’tech de l’école nationale supérieure maritime de Marseille, qui a gagné deux fois le prix de l’innovation. Elle joue à fond la carte de la fibre de carbone pour permettre au bateau léger d’être le moins immergé possible et d'augmenter sa vitesse. Un partenariat entre le chantier naval de Marseille et l’équipe Hydrotech a permis la construction de la coque du bateau lourd.

Centrale Nantes : trois foils pour un bateau

Le gagnant de l'an dernier dans la catégorie bateau léger a décidé de réutiliser les coques de son précédent bateau. Il a cependant subi un relooking extrême. Les étudiants l'ont équipé d'un foil en T et deux foils en V. Ces appendices vont pouvoir soulever le bateau de l'eau afin de lui faire gagner de la vitesse.

Pour ce qui est du bateau lourd, l’équipe a également repris le monocoque de l’année précédente. Une meilleure stabilité lui a été apportée par l’ajout de flotteurs latéraux. Le pod, qui sert à la propulsion, a également été amélioré.

Montpellier (UMTECH) : du carbone, du verre et du bois

Les étudiants de Montpellier misent eux aussi sur la fibre de carbone pour les jambes, les tubes reliant l’électronique et les foils pour le bateau léger. Ses coques en mousse sont recouvertes de fibre de verre.

Le bateau lourd est lui fait uniquement de bois résiné avec la partie immergée du safran - servant à diriger le navire- en fibre de carbone.

SeaTech Toulon : un bateau en bambou

La forme globale de leur bateau est celui d’un trimaran triangulaire lié à une structure en bambou, choisi pour ses caractéristiques écologiques.

11 équipes françaises devaient être en compétition, mais certaines, comme l’équipe X-ENSTA Hydrocontest qui a pourtant fabriqué une coque en structure hybride mousse et fibre, drapé de tissu de soie, ont préféré reporter leur participation cette année pour des raisons de calendrier et budgétaire.

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

CHANTIER NAVAL DE MARSEILLE

SAFRAN

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Qualité /Navigabilité F/H

Safran - 09/11/2022 - CDI - Niort

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

90 - BELFORT

Réfection des halls 19 rue Lumière

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS