Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[En images] Le porte-avions Charles de Gaulle remis à flot pour poursuivre son chantier

Simon Chodorge , ,

Publié le

Vidéo Le porte-avions "Charles de Gaulle" a été remis à flot afin de poursuivre son chantier en mer. La pièce maîtresse de la Marine nationale française est en travaux depuis février 2017 à la base navale de Toulon (Var).

[En images] Le porte-avions Charles de Gaulle remis à flot pour poursuivre son chantier
Le porte-avions français “Charles de Gaulle” a été remis à flot dans la base navale de Toulon (Var).
© Naval Group

Le mercredi 16 mai, le porte-avions français “Charles de Gaulle” a été remis à flot dans la base navale de Toulon (Var). Depuis février 2017, le navire amiral de la Marine Nationale est en chantier pour une refonte à "mi-vie". Les travaux ne sont toutefois pas encore finis pour le bâtiment. Ils se poursuivront directement en mer pendant quelques mois pour des essais. Le porte-avions a déjà servi 15 ans pour l’armée française.

Cette rénovation devrait lui permettre de continuer sa mission durant vingt ans. A la sortie de son bassin, le “Charles de Gaulle” est apparu avec une peinture neuve sur sa coque. “La sortie de bassin du navire est une étape sensible du fait du tonnage du bâtiment ; elle nécessite une bonne coordination de tous les acteurs sur le site”, commente Naval Group qui mène ces travaux. “La phase suivante consiste à poursuivre à flot les travaux ainsi que les essais de bon fonctionnement des installations. La dernière étape [...] interviendra ensuite avec les essais à la mer, puis avec la remontée en puissance opérationnelle, à l’automne prochain”, ajoute l’entreprise française (ex DCNS).

(Le bateau-porte central s'ouvre pour laisser passer le porte-avions. Crédit : Naval Group)

Les travaux concernent toutes les installations du navire, de la propulsion au système de combat. Un changement majeur sera le passage du bâtiment au “tout Rafale” à la suite du retrait du Super Etendard Modernisé de la Marine.

(Les équipes logistiques de Naval Group pendant la manoeuvre. Crédit : Naval Group)

Plus de 2 000 personnes travaillent sur ce chantier colossal à 1,3 milliard d’euros, dont 1 100 membres d’équipage et 1 000 industriels de Naval Group ou de ses sous-traitants. Les travaux mobilisent 160 entreprises sous-traitantes.

(Le porte-avions dans la base navale de Toulon. Crédit : Naval Group)

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle