[En images] Le porte-avions Charles de Gaulle remis à flot pour poursuivre son chantier

Le porte-avions "Charles de Gaulle" a été remis à flot afin de poursuivre son chantier en mer. La pièce maîtresse de la Marine nationale française est en travaux depuis février 2017 à la base navale de Toulon (Var).

Partager
[En images] Le porte-avions Charles de Gaulle remis à flot pour poursuivre son chantier
Le porte-avions français “Charles de Gaulle” a été remis à flot dans la base navale de Toulon (Var).

Le mercredi 16 mai, le porte-avions français “Charles de Gaulle” a été remis à flot dans la base navale de Toulon (Var). Depuis février 2017, le navire amiral de la Marine Nationale est en chantier pour une refonte à "mi-vie". Les travaux ne sont toutefois pas encore finis pour le bâtiment. Ils se poursuivront directement en mer pendant quelques mois pour des essais. Le porte-avions a déjà servi 15 ans pour l’armée française.

Cette rénovation devrait lui permettre de continuer sa mission durant vingt ans. A la sortie de son bassin, le “Charles de Gaulle” est apparu avec une peinture neuve sur sa coque. “La sortie de bassin du navire est une étape sensible du fait du tonnage du bâtiment ; elle nécessite une bonne coordination de tous les acteurs sur le site”, commente Naval Group qui mène ces travaux. “La phase suivante consiste à poursuivre à flot les travaux ainsi que les essais de bon fonctionnement des installations. La dernière étape [...] interviendra ensuite avec les essais à la mer, puis avec la remontée en puissance opérationnelle, à l’automne prochain”, ajoute l’entreprise française (ex DCNS).

(Le bateau-porte central s'ouvre pour laisser passer le porte-avions. Crédit : Naval Group)

Les travaux concernent toutes les installations du navire, de la propulsion au système de combat. Un changement majeur sera le passage du bâtiment au “tout Rafale” à la suite du retrait du Super Etendard Modernisé de la Marine.

(Les équipes logistiques de Naval Group pendant la manoeuvre. Crédit : Naval Group)

Plus de 2 000 personnes travaillent sur ce chantier colossal à 1,3 milliard d’euros, dont 1 100 membres d’équipage et 1 000 industriels de Naval Group ou de ses sous-traitants. Les travaux mobilisent 160 entreprises sous-traitantes.

(Le porte-avions dans la base navale de Toulon. Crédit : Naval Group)

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

NAVAL GROUP

NAVAL GROUP

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

TOLIER FORMEUR P3 H/F

- 21/09/2022 - CDI - PONTOISE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS