[En images] La Russie a inauguré son premier gazoduc vers la Chine

"Power of Siberia", le premier gazoduc reliant la Russie à la Chine a été inauguré lundi 2 décembre. Deux autres projets gaziers sont en construction entre les deux contrées géantes. Ils visent à asseoir la domination de Gazprom sur le marché mondial.

 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[En images] La Russie a inauguré son premier gazoduc vers la Chine
Le projet "Power of Siberia"doit acheminer à terme 38 milliards de mètres cube de gaz sur 3 000 km entre la Russie et la Chine.

"Le robinet est ouvert !" a lancé Alexeï Miller, patron de Gazprom, tandis que du gaz russe traversait la frontière chinoise pour la première fois. Baptisé "Power of Siberia", le tube de 2 000 km (3 000 km lorsque les trois installations seront terminées) va permettre d’agrandir encore le plus vaste réseau d’acheminement de gaz au monde et d’ouvrir l’immense marché chinois à l’entreprise russe Gazprom.

A terme, le projet devrait devenir le plus grand gazoduc du Russie orientale avec une capacité de 38 milliards de mètres cube par an. Les installations traversent trois provinces affiliées à la Russie, à savoir les régions d'Irkoutsk et d'Amour et la République de Sakha (Iakoutie).

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

(Crédits photos: Gazprom)

Le plus grand chantier depuis la chute de l’URSS

Dans des températures avoisinant les -50°C, plus de 10 000 ouvriers ont travaillé sur ce projet durant une dizaine d’années.

En mai 2014, Gazprom et la China National Petroleum Corporation (CNPC) ont signé un contrat de vente et d’achat sur l’acheminement de gaz via la route orientale pour une durée de 30 ans. La première livraison devait avoir lieu le 1er décembre.

Dans un second temps, 800 kilomètres supplémentaires doivent être construits de la région d’Irkoutsk à Chazyandinskoye. Une troisième étape vise l’amplification des capacités de transports.

Côté chinois, c’est l’exploitant PetroChina qui s’occupera de l’acheminement. Elle doit achever sa portion du gazoduc en 2022-2023 pour amener le gaz jusqu'à Shanghai.

Une inauguration en grande pompe

L’inauguration du gazoduc a réuni en visio-conférence les dirigeants russe et chinois. C'est "un événement véritablement historique, non seulement pour le marché mondial de l'énergie, mais avant tout pour vous et moi, pour la Russie et la Chine", a déclaré Vladimir Poutine à son homologue chinois, Xi Jinping. Avant d’ajouter que le projet "portera la coopération stratégique russo-chinoise à un tout autre niveau".

De son côté, Xi Jinpjng a assuré que "le développement des relations sino-russes est et sera une priorité de la politique étrangère de chacun de nos pays".

L’appétit en gaz de la Chine ne cesse de croître. L’année dernière, l’Empire du milieu devenait le premier importateur de la planète.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS