[En images] La NASA termine la construction du mini-hélicoptère qui volera sur Mars en 2021

En 2021, pour la première fois, un mini-hélicoptère doit voler sur Mars. La NASA développe cet engin autonome qui accompagnera la mission du rover Mars 2020. Le 28 mars, l'agence spatiale américaine a publié des images de l'hélicoptère assemblé et prêt à voler. Pour tester l'appareil, elle a du recréer sur Terre les conditions atmosphériques de la planète rouge.

Partager

[En images] La NASA termine la construction du mini-hélicoptère qui volera sur Mars en 2021
La NASA a développé ce mini-hélicoptère pour voler sur Mars en 2021.

Le projet de mini-hélicoptère martien se concrétise. Jeudi 28 mars, le Jet Propulsion Laboratory de la NASA a publié des images de l’appareil construit et en train de voler. Simplement baptisé Mars Helicopter, l’engin doit accompagner la mission du rover Mars 2020. Celui-ci doit décoller de Floride (États-Unis) en juillet 2020 grâce à la fusée Atlas V pour atteindre la planète rouge en février 2021. La Nasa avait présenté des images de synthèse du mini-hélicoptère en mai 2018. Cette fois, nous pouvons admirer la version finale et bien réelle.

Quelques mois plus tard, le mini-hélicoptère sera déployé pour une série de vols tests allant jusqu’à 90 secondes et à plusieurs centaines de mètres d’altitude. Ne pouvant être piloté à distance, il devra se déplacer en autonomie. Ses vols serviront à tester l’utilité des engins volants lors de ce type de missions. Aussi, il devrait nous ramener des images aériennes de la planète rouge.

Un mini-hélicoptère de 1500 pièces

Plus de 1500 pièces composent le mini-hélicoptère. Elles sont faites de fibre de carbone, d’aluminium, de silicium, de cuivre ou même de mousse. Un film thermique recouvre aussi le fuselage de l’avion pour le protéger des températures extrêmes sur Mars.

Le mini-hélicoptère pèse environ 1,8 kilogramme avec un fuselage de la taille d’une balle de base-ball. Il est équipé de de cellules solaires pour charger ses batteries lithium-ion et d'un mécanisme de chauffage pour faire face aux températures glaciales de la planète Mars (jusqu’à -90°C la nuit).

Les pales de l’hélicoptère devront tourner à près de 3 000 tours par minute. Un rythme 10 fois plus élevé que celui nécessaire sur Terre et censé compenser les effets de l’atmosphère martienne.

Simuler l’atmosphère martienne, un défi technique

“L’atmosphère martienne est à seulement 1% de la densité de l’atmosphère terrestre”, indique MiMi Aung, cheffe du projet Mars Helicopter. Nos vols tests pouvaient obtenir une densité atmosphérique similaire ici sur Terre, à condition de placer votre aérodrome à 30 480 mètres d’altitude. Donc vous ne pouvez pas aller quelque part et trouver cela. Vous devez le fabriquer.”

Cette étape a représenté un véritable défi technique à côté du développement du mini-hélicoptère. Les conditions ont été recréées dans un simulateur du Jet Propulsion Laboratory à Pasadena (Californie) et dans une chambre à vide d'une largeur de 7 mètres. Les équipes de la NASA ont développé un appareil pour aspirer dans la pièce tout l'azote, l’oxygène et d’autres gaz contenus dans l’air pour injecter à la place du dioxyde de carbone. “L’ingrédient clef de l’atmosphère de Mars”, explique l’agence spatiale américaine. Ce processus a permis de simuler l’atmosphère très peu dense de la planète rouge.

Sur Mars, la gravité est aussi plus faible et correspond à deux tiers de celle sur Terre. Pour recréer cet aspect, un câble motorisé a été attaché au sommet du mini-hélicoptère de façon à compenser les effets de la gravité terrestre pendant les vols tests.

Une vidéo donne à voir ces premiers tests dans la chambre à vide de la NASA. “La prochaine fois que nous volerons, nous volerons sur Mars”, conclut MiMi Aung.

Simon Chodorge

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Classe virtuelle - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS