Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[En images] La Nasa lance une mission sous-marine sur Terre pour mieux aller dans l’espace

Nicolas Robertson , , ,

Publié le

Images La Nasa est sur le point de lancer un sous-marin dans les profondeurs de la mer d’Hawaï, au mont océanique volcanique Lo'ihi, pour perfectionner ses équipements et ses connaissances en vue de missions extra-planétaires. La mission Subsea sera lancée le 20 août 2018.

[En images] La Nasa lance une mission sous-marine sur Terre pour mieux aller dans l’espace
La Nasa est sur le point de lancer un sous-marin dans les profondeurs de la mer d’Hawaï, au mont océanique volcanique L??ihi, pour perfectionner ses équipements et ses connaissances en vue de missions extra-planétaires.
© Google Images

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les profondeurs de l’espace et de les fonds marins ont beaucoup de similarités. Fort logiquement donc, l’agence spatiale américaine (Nasa) développe de nombreux projets sur et sous terre pour être préparée au mieux à de futures missions spatiales.

La mission Subsea (Systematic Underwater Biogeochemical Science and Exploration Analog) en est l'illustration. A l’aide d’un sous-marin, qui sera lancé le 20 août 2018, les scientifiques chercheront à explorer les systèmes hydrothermaux des volcans sous-marins. La cible de la mission est une formation sous-marine au large des côtes d’Hawaï, le mont océanique Lo'ihi.

(Eruption volcanique sous-marine - Google Images)

Ces formations présentent des caractéristiques très intéressantes pour les chercheurs. Elles ont la particularité d’atteindre des centaines de degrés lorsque le matériau volcanique remonte pour rencontrer l’eau. Ces environnements sont pauvres en oxygène et en lumière mais malgré ces conditions inhospitalières, des organismes, des colonies bactériennes, et autres crustacés peuvent se développer. 

Ces endroits particuliers pourraient, d’après la Nasa, ressembler beaucoup à ce que nous pourrions trouver sur les autres mondes océaniques de notre système solaire tels que les lunes Europa de Jupiter ou Encelade, celle de la planète Saturne. Les données récoltées lors de la mission pourraient également être utiles pour explorer une autre lune de Saturne, plus grosse et plus connue, Titan, qui présente des corps liquides d’hydrocarbure à sa surface.

(Images, de haut en bas, des lunes Europa de Jupiter, Encelade et Titan de Saturne - )

Ces perspectives ont déterminé les objectifs de la mission Subsea. Tout en cherchant des données sur les environnements précédemment décrits, et donc ressemblant à ce que l’on pourrait trouver dans l’espace, les scientifiques évalueront également les meilleures façons de mener une mission scientifique à distance en vue de rationaliser l’exploration spatiale future.

En 2019, la NSA lancera une mission similaire avec une contrainte technique supplémentaire. L’équipe imposera un délai de communication de 24 minutes entre le sous-marin et la surface pour simuler ce que pourrait constituer les conditions réelles de communication entre la Terre et une mission spatiale sur Mars. Les résultats obtenus pourraient ainsi avoir des répercussions sur les explorations humaines à court terme comme la Lune et Mars.

Le développement des technologies sous-marines a particulièrement été développé lorsque la mission Cassini de la Nasa, proche de Saturne a découvert un panache d’eau jaillissant sous la surface glacée d’Encelade.

(Panaches d'eau jaillissant de la surface glacée d'Encelade - Nasa) 

Les caractéristiques de ce panache, soit la température, la pression et la composition, suggèrent la présence d’une activité hydrothermale. Les scientifiques pensent que ces lunes sont de bons endroits où chercher la vie potentielle. En effet l’interaction de l’eau avec la roche sur le fond marin pourrait produire des réactions chimiques qui rendraient possible le métabolisme microbien.

(activité hydrothermale de la lune de Saturne Encelade - Nasa) 

Malheureusement le projet d’envoyer un sous-marin sur Encelade ou Europe n’est pas prévu dans l’immédiat. La Nasa enverra sa première mission dédiée à Europa dans les années 2020. Il s’agira néanmoins de sondes. De plus forer sous la coquille de glace de plusieurs kilomètres d’épaisseur n’est pas une mince affaire. En tout cas jusqu’à ce nous trouvions un site d’atterrissage idéal.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle