L'Usine Aéro

[En images] L'ultime voyage des pièces du dernier avion A380 entre les usines françaises d'Airbus

Simon Chodorge , , , ,

Publié le

Vidéo L'Airbus A380 vit les dernières étapes de sa production. Pour un ultime voyage, des pièces de l'avion très gros-porteur ont quitté le 5 juin l'usine de Montoir-de-Bretagne en Loire-Atlantique.

[En images] Ultime voyage entre les usines françaises d'Airbus pour les pièces de l'A380
L’usine Montoir-de-Bretagne (Loire-Atlantique) est responsable de l’assemblage et de l’équipement des fuselages avant et centraux de l’A380.
© ©PHOTOPQR/OUEST FRANCE/jerome fouquet

Chaque A380 dissimule une importante organisation logistique. Vendredi 5 juin, le “superjumbo” a débuté son ultime voyage. Deux sections du dernier exemplaire de l’avion très gros-porteur ont quitté l’usine Airbus de Montoir-de-Bretagne (Loire-Atlantique) pour rejoindre Toulouse en passant par la route, le fleuve et la mer.

Des pièces trop grandes pour le fret aérien

La fin prématurée de l’A380 avait été annoncée avant la pandémie de Covid-19. En février 2019, Airbus prenait la décision d’arrêter sa production en 2021. Avec la crise qui s’annonce pour le secteur aérien, les fans redoutent de voir l’appareil disparaître plus vite que prévu : en mai, Air France a annoncé qu’il retirait l’avion de sa flotte tandis qu’Etihad mène des réflexions similaires.

L’A380 se distingue par sa taille mais aussi par son mode de transport : à l’inverse des autres avions Airbus, ce modèle comporte des pièces si grandes qu’elles ne peuvent pas être transportées par les airs. Celles-ci sont donc acheminées depuis divers sites européens par bateau, barge ou camion.

Traversée fluviale et roadtrip nocturne

(Le tronçon avant d'un A380 à la sortie de l'usine de Montoir-de-Bretagne le 5 juin. Crédits : © PHOTO PQR / OUEST FRANCE / Jérôme Fouquet)

Vendredi 5 juin, deux tronçons d’A380 (un tronçon avant avec le nez de l’avion et un tronçon central) ont quitté Montoir-de-Bretagne pour le port de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) situé à quelques kilomètres de là. Dimensions du premier colis (le tronçon avant) : 9,9 mètres de hauteur pour 7,8 mètres de largeur, 21,3 mètres de longueur et un poids de 56 tonnes.

À bord du navire Ville de Bordeaux, le chargement est parti lundi 8 juin pour Pauillac, dans l’estuaire de la Gironde. Ici, les éléments seront transférés sur une barge pour traverser la Garonne pendant plusieurs jours jusqu’à Langon (Gironde).

Enfin, les pièces seront transportées par la route jusqu’à l’usine Airbus de Blagnac (Haute-Garonne) en périphérie de Toulouse. Ce roadtrip nocturne de 240 kilomètres est prévu entre le 22 et le 25 juin. A une vitesse ne dépassant pas 25 km/h, le convoi va croiser 21 communes et devra s’arrêter à plusieurs reprises pour ne pas perturber la circulation en journée. L’avionneur travaillera ensuite sur l’assemblage final pour livrer le dernier A380 en 2021. 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

08/06/2020 - 20h03 -

Fin logique de cet appareil car il est arrivé en retard sur le marché des long courrier et Airbus a déjà vu que le A340 ne se vend pas facilement et a persisté dans l'erreur .
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte