Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[En images] L'Orient-Express retrouve son lustre des années folles

Olivier Cognasse

Publié le

Images Dans le cadre de la semaine Vive le train, la SNCF a présenté le train Orient-Express rénové sur le quai numéro 4 de la Gare de l'Est. Entre nostalgie et espoir de le voir à nouveau rouler à travers l'Europe, ce train est un véritable monument historique de l'histoire du train.

[En images] L'Orient-Express retrouve son lustre des années folles
Trois voitures de l'Orient-Express en gare de l'Est, à Paris.
© Olivier Cognasse

Graham Greene, Mata Hari, Lawrence d’Arabie, la Reine Elisabeth, Ernest Hemingway, le président Paul Deschanel, célèbre pour être tombé du train et Agatha Christie qui resta bloquée en 1929 pendant cinq jours dans les Balkans à cause d’une tempête de neige. Autant de noms célèbres qui voyagèrent dans l’Orient-Express, qui circula entre 1883 et 1977 entre Paris et Constantinople en passant par Vienne, puis Venise à partir de 1919.

 
L’emblème de la Compagnie internationale des wagons-lits et des grands express européens s’affiche sur le flanc des voitures.

De sa mésaventure, l’écrivaine britannique écrivit "Le Crime de l’Orient-Express", qui fut adapté au cinéma en 1974 par Sidney Lumet. Ironie de l’histoire, le film fut tourné dans un wagon-salon Pullman qui n’appartenait pas à l’Orient-Express. D’ailleurs, sur le quai numéro 4 de la gare de l’Est, mardi 14 mai, seules trois voitures sur les sept exposées sont réellement des wagons-restaurants du célèbre train. Les quatre autres sont des voitures salons Pullman datant également des années 20.

Ce train a été acquis par la SNCF en 2011 et rénové dans les Ateliers de construction du Centre (ACC) à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). Ils ont fait appel à Jean-Pierre Besse pour les sièges, au tapissier-décorateur Mathieu Nivet, à l’ébéniste d’art Philippe Allemand et à la manufacture d’Aubusson.

La voiture 4151 du train L’Étoile du Nord, construite en 1929 et décorée par René Prou, est classée au titre des monuments historiques.

Seize wagon retrouvés à la frontière biélorusse

Si l’Orient-Express sort de temps en temps pour une exposition comme à l’Institut du monde arabe en 2014, certains rêvent d’un autre destin pour l'un des trains les plus célèbres du monde. Aujourd’hui, la marque Orient Express n’est plus seulement la propriété de la SNCF qui a cédé la moitié des parts à AccorHotels. Le nouvel actionnaire entend faire prospérer la marque. Il compte ouvrir un hôtel Orient-Express à Bangkok (Thaïlande) en fin d‘année. Mais les nostalgiques de ce train illustre, y compris le patron de la SNCF Guillaume Pepy, rêvent de la voir rouler à nouveau à travers le Vieux continent.


En attendant, treize wagons de l’Orient-Express ont été retrouvés à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie en 2016. Après trois  ans d’âpres négociations, ils ont pu être rachetés et acheminés à Clermont-Ferrand en même temps que trois autres wagons. Au total, on dénombre neuf wagons-lits, une voiture douche et deux fourgons. Après leur remise en état, l’espoir de les voir rouler sera encore renforcé.

Un oculus sert d’aération pour chaque cabinet de toilette.

Des marqueteries de bouquets de fleurs en paillettes d’argent et roses en pâtes de verre ornent la voiture 4160 du Train bleu.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle