Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[En images] L'Armée de l'air nous emmène dans le cockpit de l'A330 Phénix pour son premier vol

Sybille Aoudjhane , , ,

Publié le

Images L'A330 Phénix a réalisé un premier vol d'expérimentation vendredi 12 octobre 2018. Sa mission première sera de ravitailler les appareils de l'armée en vol avant d'assurer le transport de fret et l'évacuation médicalisée. 

[En images] L'Armée de l'air nous emmène dans le cockpit de l'A330 Phénix pour son premier vol
Le Phénix A330 ravitailleur a pris son envol le 12 octobre 2018.
© Alain Courtillat/Armée de l'air/Défense

L’A330 Phénix de l’armée de l’air a décollé. L’Airbus a effectué son premier vol de la base aérienne 125 d’Istres, le vendredi 12 octobre 2018, indique l’armée de l’air sur son profil Twitter. "Piloté par un équipage de l’équipe de marque MRTT du centre d’expertise aérienne militaire (CEAM), le nouvel avion ravitailleur a effectué un premier vol d’expérimentation au ravitaillement en vol avec les avions de l’escadron de calibration et d’entraînement 2/2 "Côte-d’Or", indique le ministère des Armées. La mission principale de l’appareil est de réaliser des opérations de ravitaillement en vol des différents aéronefs de l’Armée.

L’avion sera opérationnel dans un an. Il sera intégré à la 31e escadre aérienne de ravitaillement de transport stratégique (EARTS) afin qu'elle réalise tous les essais sur l’appareil durant l’année. Une fois les capacités de l’avion validées, "l’avion verra son domaine d’emploi élargi au transport stratégique de fret et de personnel, puis à l’évacuation médicalisée", indique l’Armée.

 

Il remplacera quatorze Boeing C-135 pour le ravitaillement et l’évacuation sanitaire ainsi que trois Airbus A310 et deux Airbus A340 pour le transport des troupes. Au total quinze A330 MRTT Phénix sont prévus dans la loi de programmation militaire et douze sont déjà financés. Six seront livrés d’ici 2022, le reste d’ici 2024.

Le Boeing C135 est présent dans la flotte des ravitailleurs depuis 55 ans. L’armée de l’air précise que le Phénix fait une fois et demi sa taille : un chantier d’envergure vise à adapter le hangar, parking et routes de la base aérienne. Celle-ci sera aussi dotée de deux nouveaux hangars de maintenance.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

18/10/2018 - 08h20 -

J'espère qu'ils seront moins bruyant pour les points fixes que les Boeing. Un habitant de Istres
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle