Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

[En images] Korben, Dekatone, des inventions canadiennes qui voudraient bien révolutionner la voiture volante

Cédric Soares , ,

Publié le

Alors que les grands groupes aéronautiques et automobiles rivalisent pour dévoiler leurs concepts de de voitures volantes, des équipes plus confidentielles travaillent également sur le sujet. Parmi elles, les designers canadiens d’Imaginactive. Leurs projets, le taxi Korben et le véhicule individuel Dekatone se démarquent par une facilité de conduite proche de celle de la voiture. 

[En images] Korben, Dekatone, des inventions canadiennes qui voudraient bien révolutionner la voiture volante
La plate-forme de designers collaborative canadienne Imaginactive a dévoilé, fin 2017, Korben, un concept de taxi volant dont la particularité est d'avoir un système de conduite proche de celui d'une voiture.
© Imaginactive

L’année 2017 a été riche en concepts de voitures volantes. Plusieurs acteurs majeurs de l’automobile et de l’aéronautique comme le groupe Airbus avec Vahana et CityAirbus, ou Toyota avec Skydrive ont présenté leurs projets à grand renforts de vidéos en motion design ou de photos de démonstrateurs. Ces initiatives ne sont pas leur apanage exclusif. D’autres équipes méconnues du grand public planchent également sur le sujet. Les designers industriels de la plate-forme collaborative canadienne Imaginactive en font partie. Ces inventeurs comptent bien tirer leur épingle du jeu en proposant des véhicules ne nécessitant pas de notions de pilotage avancées.

En fin d’année 2017 Charles Bombardier, fondateur d'Imaginactive, a révélé Korben, un concept de taxi volant. Le véhicule peut transporter quatre passagers en milieu urbain. 

Vue aérienne du concept de taxi volant Koben conçu par Imaginactive (image de synthèse)

Son système de motorisation le démarque des autres concepts basés sur un centre de gravité unique. Composé de quatre propulseurs électriques dont le cadran est à action rapide, il permet de maintenir Korben essentiellement à l’horizontal. Un pilote inexpérimenté peut ainsi le conduire comme une voiture. En d’autres termes, pas besoin de maîtriser le tangage et le roulis propres au pilotage d’aéronefs pour diriger Korben. Selon Charles Bombardier, le véhicule pourrait devenir à terme autonome.

Le concept est né en automne, lorsque l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) a approché Charles Bombardier pour réaliser un livre et une vidéo donnant un aperçu des technologies à venir dans le domaine du transport aérien. Pour répondre à la demande, son collaborateur Adolfo Esquivel réalisé le design d’une version volante du service de taxis montréalais Téo Taxi. L’équipe est complétée par Gary Daparto, inventeur basé à Toronto, à l’origine du principe de motorisation.

Le taxi volant Korben stationné devant un aéroport (image de synthèse)

L’équipe d’Imaginactive n’est pas dénuée d’humour. Le nom Korben du concept fait référence au personnage Korben Dallas, conducteur de taxi volant dans le film Le Cinquième élément.

Les trois canadiens n’en sont pas à leur coup d’essai. En juillet 2017 la plate-forme a présenté Dekatone, un véhicule individuel quasiment similaire à Korben. Les deux aéronefs partagent le même système de propulsion et une grande partie du design. Seule leur capacité de transport les sépare. Dekatone peut embarquer entre deux et huit passagers selon les conditions de vol et de charge alors que Korben se limite à quatre personnes.

Vue de trois quarts du concept de voiture volante Dekatone d'Imaginactive (image de synthèse)

Les détails techniques, qui font la spécificité des deux modèles, restent pour le moment privés. Dans une tribune publiée sur le site de Forbes, Charles Bombardier explique qu’une étude d’ingénierie pourraient être menée afin de concevoir un prototype.

Le concept de voiture volante Dekatone vue du dessus (image de synthèse)

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

03/01/2018 - 17h39 -

Un centre de gravité unique ? Quelle invention impressionnante ... je recommande aux journalistes d'avoir un minimum de culture scientifique et technique pour déceler les inepties des discours marketing (ou de leurs traductions). Le reste de l'article plane à la même altitude : " pas besoin de maîtriser le tangage et le roulis propres au pilotage d’aéronefs", ça existe dans les avions depuis plus de 50 ans et ça s'appelle un pilote automatique ! Heureusement que le fin de l'article précise : "une étude d’ingénierie pourraient être menée" On a failli y croire !
Répondre au commentaire

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus