[En images] Des français imaginent un voilier géant à l'hydrogène, aux allures de yacht de luxe

Rémi Amalvy , , ,

Publié le

Vidéo Des français ont imaginé un genre de grand voilier yacht de luxe automatisé, de la conduite à la voile. S'il voit le jour, le Nemesis Yacht pourrait atteindre les 50 noeuds et posséderait la particularité d'avoir un habitacle entièrement rétractable. 

[En images] Des français imaginent un voilier géant à l'hydrogène, aux allures de yacht de luxe
Voile dressée et foils élevés, le yacht pourrait atteindre les 50 noeuds.
© Nemesis Yacht

Les français de chez Nemesis Yacht ont dévoilé le 18 août un tout nouveau genre de navire de luxe, genre de très grand catamaran propulsé à l'hydrogène au confort tout droit inspiré de ce que l'on peut trouver dans un yacht. La bête sera capable d'atteindre les 50 nœuds (92,6 km/h) et possède des cabines modulables et, surtout, rétractables. Oui oui, il est possible d'enlever la cabine du bateau.

Le système hydrogène sera alimenté par des batteries, elles-mêmes fournies en énergie par "jusqu'à 750 mètres carrés de panneaux solaires" pour jusqu'à 150 kW de puissance, précise un communiqué. En moyenne, l'engin devrait naviguer à une vitesse de 18 nœuds (33 km/h), mais une fois sa voile géante déployée, il devrait devenir "le voilier le plus rapide du monde (si l'on considère l'aile comme une voile)", avance le communiqué.

Une voile automatisée...

Et parce qu'économiser quelques efforts, ça fait toujours plaisir, le yacht intègre un fonctionnement automatique de la voile. Fini les cordes à tirer à bout de bras, le tout sera géré par des systèmes hydrauliques et électriques contrôlés par un ordinateur central, qui s'occupera d'ajuster l'angle optimal en fonction du vent et de la direction souhaitée.

Développée par le français Ayro, filiale du spécialiste (également français) des foils VPLP, la voile s'abaisse et se relève aussi de manière automatique. Un prototype de 8 mètres a été mis au point pour tester la bonne coordination avec les systèmes informatiques. Selon Nemesis, l'invention permettrait une prise du vent 2,6 fois plus efficace qu'une voilure classique de taille similaire.

... et une conduite aussi

Le yacht devrait, de plus, être totalement autonome sur l'eau si nécessaire, grâce au système LiDAR qui sera en mesure de détecter les obstacles et de déterminer la hauteur, la forme et la fréquence des vagues. Les foils seront, eux aussi, automatisés pour s'ajuster au confort des passagers. Privilégiant la vitesse, le mode "performance" les fera se lever hors de l'eau pour atteindre les 50 nœuds, forcément au détriment d'un voyage plus agréable.

Comme vous avez peut-être commencé à vous en douter, il ne s'agit absolument pas d'un petit bateau. Le géant mesure 101 mètres de long pour 39 mètres de large, et son immense voile atteindra les 89 mètres de haut. Sur les images disponibles, les quartiers semblent très grands et peut-être même un peu trop luxueux, c'est à vous de voir. Le toit semble également pouvoir être découvrable, afin de profiter d'une nuit à la belle étoile.

Un habitacle amovible

Mais comme on le disait en préambule, l'aspect le plus original du yacht, c'est sa possibilité d'enlever, littéralement, l'espace habitable. Le "module" peut être ainsi, par exemple, déposé à terre pour profiter d'une nuit sans tangage, pour être échangé avec un autre, pour servir de salle de fête... ou pour devenir tout ce que son extravagant propriétaire souhaitera. L'autre intérêt de retirer le tout consiste à pouvoir faire passer le navire en mode "Ultra-light race" (ou "course ultra-léger" pour les non anglophones) et ainsi atteindre les vitesses les plus folles.

Une chose est sûre, le projet de Nemesis Yacht est très ambitieux. Reste à voir s'il se concrétisera un jour où s'il restera au stade de simple concept. Qui sait, peut-être que de très riches passionnés de nautisme tomberont amoureux de l'idée et souhaiteront financer son développement. 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte