Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

[En images] Dans l'atelier de production d'un véhicule de la caravane du Tour de France

Sybille Aoudjhane , , ,

Publié le

Série d'été A deux jours du top départ du Tour de France, L'Usine Nouvelle vous dévoile les liens entre le cyclisme et l'industrie. Le Tour de France, ce sont des cyclistes, des spectateurs, des paysages... mais aussi des camions publicitaires. Près de 170 poids lourds suivent le peloton durant la course, un moyen pour les marques de se rendre visibles auprès des 12 millions de personnes qui se presseront au bord de la route. 

[En images] Dans l'atelier de production d'un véhicule de la caravane du Tour de France
Une structure en bois permet de soutenir la customisation du camion.
© Sybille Aoudjhane - L'Usine Nouvelle

Dans cet atelier de construction semblable à un grand garage, on ne s’attendait pas à tomber sur des figures à taille humaine de personnages de Disney, des bonbons géants aux couleurs criardes ou d'immenses smileys en résine jaunes ou rouges. L’Atelier de fabrication Mandarine à Pantin (Seine-Saint-Denis) se charge de la customisation de véhicules d’évènement. Chars décorés, foodtrucks mais aussi camions publicitaires... 200 poids lourds passent par Pantin tous les ans pour se refaire une beauté.

 

Au sein de l'atelier Mandarine, les artisans construisent tout, de l'ossature aux décors. 

C’est le cas des caravanes de Cofidis, l'entreprise de gestion de crédit, partenaire du Tour de France, qui affrète deux camions pour suivre le peloton. Depuis quinze ans, Cofidis participe à la caravane du Tour. Alors qu'elle n'exerce son activité qu'à distance, elle peut ainsi aller à la rencontre de ses clients. Mais ses camions publicitaires doivent être réutilisables durant toute la saison : c'est à dire être capables de parcourir 10 000 kilomètres et distribuer quelques 400 000 goodies lors des évènements de l'été. 

Quelques mois avant le premier départ des cyclistes, les artisans de l'atelier ont mis le turbo. Au centre, les deux camions en cours de construction. A gauche, on ponce, à droite, l’atelier peinture aux mille pots de couleurs. Au fond, la confection des pièces en résine. Les quatre coins du hangar sont affiliés à des zones de production. Sur la mezzanine, les salles de conception et d’impression. Entre 10 et 20 personnes travaillent durant la forte période : tout est construit entre ces quatre murs.

Chez Cofidis, on voit la vie en jaune : smileys à tout va sont en construction au sein de l’atelier. Ils seront ensuite apposés sur le revêtement construit spécialement pour le camion. Les artisans de la porte de Pantin ont seulement reçu la cabine et le plateau du véhicule dans le hangar. A eux d’ensuite de construire l’ossature en métal et aluminium, la cabine en bois, les décorations... Le tout selon les normes instaurées par Amaury Sport Organisation (ASO), l'organisateur du Tour de France.

Les artisans conçoivent les smileys géants pour le camion. 

Une fois les smileys fabriqués, il faut encore les peindre. 

"Nous recevons la commande début février et devons livrer fin mars pour que tout soit prêt pour le début de la saison", explique Sylvain Lacou, le gérant de l’atelier. Les clients précisent leurs indications esthétiques et les artisans doivent s'assurer que les normes soient bien respectées. ASO réalise par ailleurs plusieurs visites de contrôles et d'homologation au sein de l’atelier.

Si de l’extérieur, 12 millions de spectateurs vont seulement apprécier les goodies lancés du camion et les musiques d’ambiance, Sylvain Lacou a dû anticiper beaucoup plus : dispositif d’extincteur, arceau anti-retournement, une hauteur de 3,5 mètres et une largeur de 2,6 mètres maximum... Avec près de 170 caravanes qui suivent le Tour, pas de place pour les prises de liberté. 

 

(Crédits photos : Sybille Aoudjhane - L'Usine Nouvelle)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle