Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

[En images] Cinq détails surprenants du SUV limousine Mercedes Maybach Ultimate Luxury

Sylvain Arnulf , , , ,

Publié le

Vidéo Mercedes veut en mettre plein les yeux aux clients chinois avec un spectaculaire concept car présenté au salon de Pékin : le Vision Mercedes Maybach Ultimate Luxury. La marque a soigné ses plus infimes détails pour tenter de séduire une clientèle ultra-exigeante.

[En images] Cinq détails surprenants du SUV limousine Mercedes Maybach Ultimate Luxury
Le SUV tricorps Ultimate Luxury a été présenté au Salon de Pékin 2018.
© Mercedes

C’est l’incarnation du "luxe superlatif" au sein de Daimler : la marque Maybach est le segment haut de gamme de la marque premium Mercedes. Elle présente régulièrement, dans des salons automobiles du monde entier, des concept cars adaptés aux particularités locales.

Au salon automobile de Pékin, Mercedes-Maybach a dévoilé l’Ultimate Luxury, synonyme de "luxe ultime" (comme son nom l’indique). Une sorte d’adaptation de la Mercedes Maybach 6 présentée en 2016, pour le marché chinois. Ce SUV tricorps électrique a été imaginé conjointement par les designers de la marque en Allemagne et par des équipes basées en Chine.

Une fusion de matériaux très symbolique

La Maybach Ultimate Luxury représente, selon Mercedes, l’alliance de plusieurs mondes : celui du SUV et de la limousine, de la tradition et du modernisme, des influences occidentales et extrême-orientales. Ses concepteurs ont voulu traduire cette idée de fusion dans le design, avec une ligne qui "coupe" le véhicule en deux sur toute sa longueur (y compris la lunette arrière) dans une parfaite symétrie. Le choix des matériaux intérieurs représente aussi cette fusion : le cuir blanc nappa est censé symboliser l’abondance, l’ébène foncé la tradition, tandis que le métal brillant doré rosé et les touches d’aluminium incarnent la haute technologie.

Des logos omniprésents

Quand on roule dans une Maybach, on veut que ça se voit à l’extérieur, et on veut se le rappeler à l’intérieur. Raison pour laquelle le logo "MM" revient en motif un peu partout dans le véhicule, comme un logo de super héros à la Superman. Il est omniprésent : en nid d’abeille sur la calandre, en blason sur le côté, sur les sièges, la console centrale, les marchepieds en aluminium brossé… La discrétion n’est pas de mise.

Un salon de thé roulant…

Surprise : la console centrale, située entre les sièges avant et arrière, ne cache pas un coffre fort sécurisé, comme sur une Bentley, ni des coupes de champagne… mais un service à thé, dont le design est évidemment assorti à l’intérieur du véhicule. Un plateau chauffant en ébène accueille une théière et ses tasses en porcelaine. Car comme le rappelle la marque, "la philosophie du thé joue un rôle clé dans l'équilibre du corps et de l'esprit tout en découvrant le chemin vers le calme intérieur et la vitalité".

… avec pot de fleur inclus

Après Volkswagen qui a inclus des cactus dans sa navette Sedric pour jouer le rôle de filtre à air, ou même un vase dans la première version de sa New Beetle, Mercedes-Maybach met lui aussi un peu de végétal dans un habitacle dominé par le cuir, le bois et le métal : un mini-vase est situé entre les sièges arrières. Les habillages de porte sont traversés par des lignes lumineuses, des décorations qu'apprécient, selon Mercedes, la clientèle locale.

Canapé et drone personnel en options

En plus des véhicule, Mercedes présente au Salon de Pékin plusieurs objets complémentaires. L'Allemand a conçu une ligne de meubles assortie au concept car. Un canapé, une table basse, des lampes, qui reprennent les codes stylistiques, couleurs (rosé, blanc beige soie)  et alliages de matériaux de l'Ultimate Luxury.

Sur son stand trône aussi la maquette d’un véhicule de déplacement bi-place, un drone à décollage vertical, qui reprend les mêmes codes de design. Un exercice de style censé esquisser "l'expérience du luxe ultime pour les clients Maybach en 2030". Encore une fois, il s'agit de faire rêver de potentiels clients avec des promesses futuristes.

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle