L'Usine Aéro

[En images] Cimon 2, le nouveau robot d’Airbus en route vers la station spatiale internationale

Hubert Mary , , , ,

Publié le

Images La station spatiale internationale (ISS) va accueillir dimanche 8 décembre un assistant digital doté d’une IA pour soutenir les astronautes et accroître leur efficacité. Développé par Airbus et IBM, CIMON 2 pourra cette fois analyser les émotions des astronautes et se transformer en "interlocuteur empathique".  

[En images] Cimon 2, le nouveau robot d’Airbus en route vers l'ISS
Cimon 1 a réalisé une première mondiale en assistant un astronaute pendant 90 minutes le 15 novembre 2018.
© Airbus

Décrit comme un "démonstrateur technologique sphérique volant, autonome, doté d’une intelligence artificielle qui interagit avec les astronautes", CIMON 2 (pour Crew interactive mobile companion) fait partie d’un convoi de la NASA envoyé jeudi 6 décembre dans une fusée Falcon 9 de Space X depuis la Floride (Etats-Unis).

Développé en Allemagne par Airbus Defence & Space, ce nouveau compagnon intelligent devra supporter les astronautes dans leurs travaux de recherches scientifiques pour le compte de l’Agence spatiale allemande. L’intelligence artificielle à commande vocale dont il est équipé s’appuie sur la technologie Watson d’IBM Cloud. Après le succès de CIMON 1, de retour sur Terre le 27 août dernier, 14 mois après son lancement, CIMON 2 comprend de nombreuses améliorations issues de l’analyse des données de CIMON 1 et devrait rester trois ans au-dessus de nos têtes pour tenir compagnie aux astronautes.

Pour revivre le décollage de Falcon 9 qui l'a embarqué:

Accroître l’efficacité des astronautes  

Cimon 2 sera en mesure "de présenter des informations et de fournir des instructions concernant les expériences scientifiques et les réparations" indique Airbus. Equipé d’une commande vocale, l’astronaute aura ainsi un accès aux documents et pourra recevoir des instructions tout en ayant les mains libres pour travailler. Mais surtout, l’intelligence artificielle sera capable de réaliser des tâches répétitives, se documentant sur "les expériences à bord et établissant les inventaires".   

CIMON 2 serait également capable d’analyser les émotions des astronautes et de réagir de manière appropriée, quand ces derniers le souhaitent. "Cimon 2 est capable de voir, d’entendre, de comprendre et de parler", assure Airbus. Il pourra ainsi apprendre de ses interactions avec les humains pour améliorer son expérience. Ses capacités d’interactions ont été développées par les scientifiques de l’université Ludwig-Maximilian de Munich (LMU), qui l’ont baptisé en référence au " Professeur Simon Wright " de la série d’animation japonaise « Capitaine Flam », dont le cerveau est implanté dans un robot volant. Via un " cloud ", l’assistant digital pourra améliorer ses connaissances et effectuer des mises à jour.

"Poursuivre la démonstration concluante réalisée avec CIMON-1"

Cimon 1, qui a séjourné à bord de l’ISS entre le 2 juillet 2018 et le 27 août 2019, a effectué une première mondiale en assistant l’astronaute allemand de l’ESA, l'Agence spatiale européenne, Alexander Gerst pendant 90 minutes le 15 novembre 2018.

Ce nouveau prototype est un pas de plus vers une assistance spatiale basée sur l’IA. Pour Christian Karrasch, responsable de projet du DLR, "un équipage en route vers la Lune ou vers Mars pourrait ainsi bénéficier d’un système d’aide basé sur l’IA, sans avoir besoin d’une liaison permanente avec la Terre. Sur Terre, ce système pourrait être utilisé pour aider les personnes chargées de tâches complexes dans des régions à l’infrastructure peu développée. "

Arrivée prévue le 8 décembre pour la mission CRS-19

Il s’agit de la 19 ème mission de ravitaillement (CRS-19) de la NASA. Propulsée par la fusée Falcon 9 de Space X depuis la Floride (Etats-Unis), le vaisseau spatial-cargo Dragon doit rejoindre l’ISS dimanche 8 décembre dans la nuit. A son bord, Cimon 2 fait partie d’une cargaison de 2 617 kilogrammes de matériel comprenant des études scientifiques, des fournitures et un "hôtel pour robots". Fixé à l’extérieur de la station, ce-dernier permettra de stocker les robots utilisés pour aider l’équipage. Son structure protégera les équipements contre les radiations, les micrométéorites et tous les autres débris spatiaux, et sa température sera maintenue à un niveau idéal pour assurer le bon fonctionnement des machines.

Vous pourrez suivre le live de son arrivée à partir de 4h30 dimanche sur le site Web de la NASA Television et de l'agence en cliquant ici.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte