[En images] Avec une roue connectée, la start-up Teebike convertit les vélos à l’électrique

Le vélo électrique sera-t-il le grand gagnant du déconfinement ? Les fabricants du secteur présentent leurs solutions comme une parfaite alternative au transport en commun pendant la pandémie de Covid-19. La start-up Teebike, par exemple, propose une roue connectée qui permet de convertir une bicyclette classique en vélo électrique.

Partager

[En images] Avec une roue connectée, la start-up Teebike convertit les vélos à l’électrique
La roue électrique est proposée en plusieurs dimensions pour être montée à l’avant d'un grand nombre de vélos.

A l’heure du déconfinement, les queues s’allongent devant les magasins de vélos. Le gouvernement veut éviter la cohue dans les transports en commun mais il n’encourage pas non plus le recours à la voiture individuelle. Les start-up de la mobilité et les fabricants de vélos électriques se jettent sur l’occasion pour mettre en valeur leurs solutions. Parmi eux, la jeune entreprise Teebike installée à Nice (Alpes-Maritimes) et Paris a inventé une roue connectée qui permet de motoriser des vélos classiques.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Avec ce produit lancé octobre 2019, Teebike propose un kit d’électrification aux cyclistes qui ne veulent pas se débarrasser de leur bicyclette. Une façon d’optimiser le parc actuel de vélos tout en le modernisant. La roue électrique est proposée en plusieurs dimensions (20, 26 ou 27,5 ou 28 pouces) pour être montée à l’avant. Elle “a été dessinée pour être compatible avec tous les vélos dès le moment ou vous disposez de 10 centimètres d’entraxe sur votre fourche avant”, précise l’entreprise.

Des capteurs gyroscopiques dans la roue

Avec un poids de 7,5 kilos, la roue abrite un moteur sans balais (ou moteur “brushless”) de 250 watts et une batterie lithium-ion de 315 watts. Des capteurs gyroscopiques calculent également la vitesse de la roue pour lui permettre d’accélérer dès qu’elle dépasse 5 km/h. L’assistance permet ainsi de propulser le vélo à 25 km/h avec une autonomie de 80 kilomètres même si le cycliste peut dépasser cette vitesse en pédalant.

L’usager peut ensuite recharger la batterie en quatre heures sur une prise classique. L’entreprise précise qu’elle travaille avec l’éco- organisme Corepile pour assurer le recyclage des batteries.

La roue électrique de Teebike peut fonctionner sans téléphone. Mais la start-up a développé une application mobile (iOS 10 et Android 5.0). Celle-ci fonctionne comme un tableau de bord du moteur et permet de définir son mode de vitesse. Si le téléphone est déchargé ou éteint, la roue fonctionne avec les derniers réglages appliqués.

Un produit éligible à certaines aides

Commercialisé à 750 euros, le produit veut concurrencer les vélos à assistance électrique (VAE) intégrés dont le prix est souvent plus élevé. Teebike indique que le produit est éligible aux aides de certaines régions pour les kits d’électrification. En revanche, les aides strictement réservées aux VAE risquent d’exclure ce produit.

La roue électrique pourrait tout de même bénéficier du nouveau “forfait mobilités durables”. Dimanche 10 mai, le ministère de la Transition écologique et solidaire a décidé d’avancer la mise en place de cette aide. Grâce à ce dispositif, les entreprises peuvent soutenir chaque collaborateur à hauteur de 400 euros par an pour qu’ils adaptent des modes de transport alternatifs à la voiture individuelle.

L’aide couvre donc les vélos (qu’ils soient électriques ou non) mais aussi le covoiturage, les véhicules en free-floating ou tout simplement les transports en commun. “J’appelle tous les employeurs à le mettre en place massivement et rapidement pour permettre à des millions de Français de franchir le pas vers des mobilités propres”, a encouragé Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire.

Simon Chodorge

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Classe virtuelle - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS