[En images] A quoi va servir le porte-hélicoptère amphibie Dixmude, envoyé aux Antilles dans le cadre de l'opération Résilience

Acheminé aux Antilles pour transporter du matériel médical et aider la population sur place, le porte-hélicoptères amphibie Dixmude a fait une première escale dans le port de Saint-Martin vendredi 17 avril, avant de rejoindre la Guadeloupe puis la Martinique dimanche 19 avril.

 

Partager

[En images] A quoi va servir le porte-hélicoptère amphibie Dixmude, envoyé aux Antilles dans le cadre de l'opération Résilience
Le 17 avril 2020, dans le cadre de l'opération Résilience, le porte hélicoptère amphibie Dixmude débarque du fret à destination de la population de l'île de Saint Martin, située dans l'arc Antillais.

Le porte-hélicoptères amphibie Dixmude a traversé l'océan Atlantique pour venir prêter main-forte aux territoires ultra-marins dans le cadre de l'opération Résilience voulue par Emmanuel Macron lors de son discours de Mulhouse le 25 mars dernier. Alors que l'autre porte-hélicoptère mobilisé, le Mistral, a effectué la semaine dernière une première rotation logistique entre La Réunion et Mayotte dans l'océan Indien, le Dixmude est arrivé le 17 avril au port de Saint-Martin dans le cadre d'une opération similaire dans les Antilles française.

ÉVÈNEMENT
ÉVÈNEMENT

"Le Dixmude a été prioritairement configuré et chargé pour appuyer et apporter du soutien au commandant supérieur des Forces armées aux Antilles (FAA), mais aussi en Guyane le cas échéant, et aider à gérer les conséquences de l’épidémie", détaille le ministère des Armées.

Appareillé depuis le port de Toulon deux semaines plus tôt (le 3 avril), ce qui a permis à son équipage d’effectuer une quatorzaine en mer et de s'assurer ainsi de la santé des militaires, le navire a ensuite rejoint samedi 18 avril Pointe-à-Pitre (Guadeloupe), puis Fort-de-France (Martinique) le 19 avril pour débarquer du matériel médical.

(Crédit : Simon Ghesquiere - Marine Nationale)

170 000 masques FFP2 et un million de masques chirurgicaux

L'ensemble du fret acheminé a été réuni par plusieurs acteurs et partenaires, dont le ministère des Armées, le ministère de l’Intérieur et le ministère des Solidarités et de la Santé, avec la contribution d’EDF, de la Croix Rouge et d’Air Liquide.

170 000 masques FFP2, un million de masques chirurgicaux et plusieurs centaines de litres de gel hydro-alcoolique se trouvaient à bord. Le bâtiment a aussi amené des renforts en personnel et en moyens aériens, avec deux hélicoptères de transport Puma de l’armée de Terre, un Ecureuil de la Gendarmerie nationale et un Dragon de la Sécurité civile, ainsi que des véhicules, dont un nouveau camion pour les pompiers martiniquais.

"Les moyens aéronautiques embarqués viennent renforcer la flotte d’aéronefs déjà mise en œuvre par les services de l’Etat aux Antilles", souligne le ministère.

"Afin de protéger la population des îles dans lesquelles le bâtiment interviendra, et en complément de la quatorzaine permise par la durée de la traversée, (…) les mesures de distanciation sociale seront appliquées tout au long de la mission, les marins éviteront les contacts avec la terre et personne ne sera autorisé à monter à bord", poursuit le communiqué.

(Crédit : Simon Ghesquiere - Marine Nationale)

Hubert Mary Journaliste web

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

ARTICLES LES PLUS LUS