En Guyane, Auplata pourrait relancer la mine de Yaou

La junior minière française Auplata envisage de lancer une étude de préfaisabilité sur la relance de la mine de Yaou, en Guyane, inexploitée depuis 2013.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

En Guyane, Auplata pourrait relancer la mine de Yaou

Le producteur d’or Auplata, à la tête du plus important portefeuille d’actifs miniers en Guyane française, a annoncé son intention de lancer une étude de préfaisabilité sur la réouverture de la mine de Yaou. Situé à 230 kilomètres de Cayenne, ce site, dont le titre minier arrive à expiration en juillet 2020, avait été fermé en 2013 après deux braquages, à titre temporaire puis de manière définitive. L’activité du site avait déjà êté interrompue de 1999 à 2005, après une phase de cinq ans d’exploration par le canadien Cambior (acquis en 2006 par Iamgold)."Ce site est actuellement à l'arrêt car il n'est pas rentable au vu des cours actuels de l'or", justifie la compagnie minière, qui en est propriétaire depuis 2004, sur son site internet.

D’une superficie de 52 km², le site a produit, sous l’égide d’Auplata, 1213,7 kg d’or entre 2006 et 2013, avec un pic à 389,8 kg en 2007. D’après une étude réalisée par le cabinet de conseil et d’ingénierie Sofreco pour Auplata, la seule étude de préfaisabilité est estimée à 2,6 millions d’euros, pour une durée estimée de 18 mois. Le délai administratif pour obtenir les autorisations de forage est évalué à une durée comprise entre quatre et six mois, tandis que les travaux de rééchantillonnage des forages existants et de nouveaux sondages nécessiteraient un budget de 1,4 million d’euros et 38 semaines de travail.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

22,9 millions de tonnes potentielles de minerai

Une expertise financière réalisée pour le compte d’Auplata fin 2017 a estimé la valeur du gisement de Yaou entre 44,3 et 51,3 millions d’euros, sur un total des actifs guyanais de l'entreprise (comprenant la locomotive d’Auplata Dieu Merci et Dorlin) valorisé à 80,6 millions d’euros.

Yaou pourrait contenir 22,9 millions de tonnes de minerai à une teneur moyenne en or de 2,1 g/t, soit 1,6 million d’onces d’or potentiel. En cas de reprise de l'exploitation, Auplata pourrait y installer, comme à Dieu Merci, une unité de cyanuration, pour solubiliser l'or afin de l'extraire in situ.

Partager

NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS