En France, 10% des producteurs d'oeufs ne sont pas aux normes

Une directive européenne impose aux agriculteurs de donner plus d'espace aux poules en batterie. Les producteurs français avait jusqu'au 1er janvier pour s'adapter, mais tous ne sont pas encore en rêgle.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

En France, 10% des producteurs d'oeufs ne sont pas aux normes

Les poules pondeuses doivent disposer de 750 cm² chacune, contre 550 précédemment. Cette directive européenne a été adoptée en 1999, mais elle n'est entrée en vigueur que le 1er janvier 2012.

550 élevages sont concernés en France. Selon les estimations du ministère de l'agriculture, 80 à 90 d'entre eux (environ 15%) ne sont toujours pas adaptés à la nouvelle norme.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le coût des travaux s'élève à un million d'euros par site. Pour soutenir les agriculteurs, l'Etat français a accordé l'an dernier une aide de 20 millions d'euros.

Bruxelles menace de sanctions

Les agriculteurs retardataires vont devoir faire vite. La Commission européenne est en train de constituer des dossiers pour lancer des procédures d'infractions contre les 14 pays membres à la traîne.

"Les lettres d'avertissement partiront courant janvier ou en février", prévient Frédéric Vincent, porte-parole du commissaire européen à la santé.

Les oeufs produits à partir du 1er janvier dans des fermes non conformes sont considérés comme illégaux. Ils ne seront pas jetés, mais envoyés à l'industrie pour être transformés.

Des inspecteurs vétérinaires vont être envoyés dans les pays retardataires. Ils auront pour mission de vérifier la conformité des textes et de visiter des fermes.

Partager

NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS