Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

En finir avec les emballages qui font tache (d’huile)

Laurent Rousselle , ,

Publié le

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses) a demandé aux industriels de l’emballage de protéger le consommateur des risques cancérigènes liés à l’utilisation des huiles minérales dans leurs emballages.

En finir avec les emballages qui font tache (d’huile)
Principales concernées : les denrées alimentaires sèches (pâtes, riz, lentilles) conditionnées directement au contact du carton

L’huile minérale est un faux ami. Des consommateurs en tout cas. Les industriels, eux, l’intègrent depuis plusieurs années dans les encres et les adhésifs de leurs emballages alimentaires en papier et en carton. Elles peuvent aussi se retrouver dans les fibres de carton recyclé. Problème : ces dérivés d'hydrocarbures parfois cancérigènes auraient, selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses), une fâcheuse tendance à contaminer nos denrées alimentaires sèches telles que nos pâtes, riz, lentilles... Deux catégories d'huiles sont particulièrement pointées du doigt : les MOSH (mineral oil saturated hydrocarbons) et les MOAH (mineral oil aromatic hydrocarbons). Ces dernières seraient mutagènes entraînant des altérations de l'ADN. Aucune réglementation n'existe actuellement sur les quantités acceptables de ces huiles minérales dans les produits alimentaires. En 2012, l'agence sanitaire européenne (Efsa) tirait la sonnette d’alarme dans un avis estimant que l'exposition à ces substances via la nourriture était "préoccupante".

Changer les pratiques

Faisant appel au principe de précaution, l’Anses a conseillé, mardi 9 mai, aux fabricants d’emballages de revoir leur procédé de fabrication et d’utiliser des matières premières sans huile minérale. Elle leurs recommande aussi de mieux "déterminer la composition des mélanges d'huiles minérales", de réaliser des "études de toxicité supplémentaires" et d'obtenir des données complémentaires sur la contamination des aliments par ces substances.

En outre, elle enjoint aux industriels de "limiter l'exposition du consommateur" en utilisant des encres d'impression, colles, additifs et auxiliaires technologiques sans MOAH. Elle réclame que ces précautions soient également appliquées aux journaux et autres supports imprimés. Ces derniers constituent en effet la matière première des papiers et des cartons recyclés et "les principales sources d'huiles minérales". Pour cela, elle encourage à identifier lors du recyclage, les étapes (tri, fabrication de la pâte à papier, etc.) conduisant à l'introduction de MOH dans les emballages, pour pouvoir ensuite réduire cette contamination.

Barrières de secours

Enfin, pour limiter la migration des polluants vers les aliments, l'Anses réclame que des revêtements en matière plastique (PET, acrylate, polyamide…) ou à base d'amidon soient appliqués sur les emballages pour agir comme des barrières. Une demande soutenue par Foodwatch France qui a adressé à la Commission européenne une pétition exigeant que ces barrières soient rendues obligatoires. "L'avis de l'Anses confirme qu'il ne faut plus tergiverser. Les autorités publiques doivent protéger la santé des consommateurs par des mesures urgentes", a commenté Karine Jacquemart, directrice de Foodwatch France, organisation de défense des consommateurs, dans un communiqué. En octobre 2015, l’ONG avait déjà dénoncé la présence d'huiles minérales dans 42 produits de grande consommation. E.Leclerc, Carrefour, Lidl, Intermarché, Casino et Système U avaient alors pris des engagements pour réduire cette contamination dans leurs produits.
 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle