En Europe, l'avenir du gaz de schiste est incertain

La décision de la compagnie pétrolière américaine Chevron de cesser la prospection de gaz de schiste en Pologne témoigne d'un avenir incertain pour cette source d'énergie en Europe, où elle se heurte à de nombreux obstacles.

Partager
En Europe, l'avenir du gaz de schiste est incertain

L'avenir du gaz de schiste en Europe est incertain, comme en témoigne la décision de la compagnie pétrolière américaine Chevron de cesser la prospection en Pologne. A la différence des Etats-Unis, où l'explosion du gaz de schiste a permis de réduire la dépendance énergétique de la première économie du monde, l'Europe n'en est qu'aux balbutiements dans ce domaine.

Aucune exploitation commerciale n'a encore commencé sur un continent qui dispose cependant, selon l'administration américaine d'information sur l'énergie, de plusieurs milliers de milliards de mètres cubes de gaz de schiste exploitable. Les responsables américains tempèrent toutefois leurs estimations en faisant valoir que les gisements n'ont pas encore été localisés ou évalués et que leur rentabilité n'est pas connue.

"TROP D'OBSTACLES"

Autre obstacle au gaz de schiste en Europe, l'effondrement des cours du pétrole, en raison d'une surabondance de l'offre provenant notamment de l'explosion de la production de gaz et de pétrole de schiste aux Etats-Unis. "Je ne connais aucune personne sérieuse qui pense que l'Europe va connaître une révolution du gaz de schiste avant au moins 15 ans", explique Paul Stevens, de l'institut britannique de réflexion sur l'énergie Chatham House. "Cela n'arrivera pas parce qu'il y a trop d'obstacles".

Parmi ces obstacles figure la réticence de nombreux gouvernements européens face à la fracturation hydraulique, qui consiste à injecter dans la roche du sable et de l'eau mais aussi des produits chimiques pour en extraire le gaz de schiste. Cette technique est interdite en France et fait l'objet d'un moratoire en Allemagne en raison des dégâts qu'elle pourrait entraîner sur l'environnement.

des régions plus prometteuses

Dans ce contexte, Chevron a décidé d'arrêter de chercher du gaz de schiste en Pologne pour se concentrer sur d'autres régions jugées plus prometteuses. Des premiers essais peu concluants, la difficulté du terrain et de possibles entraves en matière régulation ont conduit d'autres compagnies, dont Total, à tourner le dos à la Pologne.

Total a par ailleurs annoncé le 2 février reporter de plusieurs mois ses premiers essais au Danemark en raison de retards pris dans la construction d'une plate-forme de forage. Certains gouvernements européens croient cependant au gaz de schiste. C'est le cas notamment de la Grande-Bretagne, qui entend réduire sa dépendance énergétique et compenser le déclin de la production de pétrole en mer du Nord.

Cuadrilla et IGas ont ainsi foré un certain nombre de puits. Mais, en Grande-Bretagne non plus, la production commerciale n'a pas commencé en raison, là aussi, d'une opposition grandissante à la fracturation hydraulique. L'Ecosse, dont les ressources pourraient couvrir les besoins britanniques en gaz pendant plus de 30 ans, a ainsi annoncé la semaine dernière un moratoire sur le développement de toutes les ressources gazières et pétrolières non conventionnelles. "Il est extrêmement difficile à l'heure actuelle de dire où le gaz de schiste va démarrer en Europe", estime John Williams, du cabinet de consultants Poyry.

Avec Reuters

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

59 - Lille

Sécurité d'un événement et des personnes.

DATE DE REPONSE 11/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS