En Dordogne, Paprec se lance dans l'agroécologie

A Saint-Paul-la-Roche, Paprec a adjoint à un site spécialisé dans le compostage et le recyclage du bois des activités de grandes cultures et de maraîchage. L’occasion de tester ses produits grandeur nature et de restaurer les liens du site avec les riverains.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

En Dordogne, Paprec se lance dans l'agroécologie
Une activité de maraîchage, pilotée par des couples d'agriculteurs qui doivent reprendre pied économiquement, est conjointe au site industriel de compostage et de recyclage du bois.

Se lancer dans l’agroécologie, une technique agricole qui consiste à repenser les systèmes de production afin "d’utiliser au maximum la nature comme facteur de production en maintenant ses capacités de renouvellement", selon le ministère de l’Agriculture et de l’alimentation, qui a popularisé cette pratique à l'époque de Stéphane Le Foll, suscite encore la curiosité. Encore plus si l’initiative émane d’un industriel du recyclage. A Saint-Paul-la-Roche (Dordogne), Paprec vient d’inaugurer un espace cultural de 14 hectares sur l’un des sites de son agence AES, rachetée en 2012. Fraîchement renommée Paprec Agro, cette filiale est spécialisée dans la fabrication de compost (15 000 tonnes sortantes par an) et le recyclage du bois.

Nous sommes dans le parc naturel régional Périgord-Limousin. Sur le terrain, racheté en 2014, d’une ancienne scierie adjacente au site de Paprec Agro, deux activités visent l’équilibre économique. L’activité d’agroforesterie, qui associe des arbres aux cultures, s’appuie sur 250 arbres fruitiers et 250 arbres forestiers. Elle est dédiée aux grandes cultures, notamment en maïs. Le maraîchage est quant à lui dirigé par un couple d’agriculteurs, à qui Paprec met à disposition le terrain et une serre. 70% des légumes (pommes de terre, salades, pois gourmands…) seront achetés par le recycleur et transformés par un centre d’aide par le travail, les 30% restants revenant aux collectivités locales. Les deux activités recourent au compost fabriqué à proximité. Un ancien corps de ferme a été aussi réhabilité en espace pédagogique dédié à la préservation de l’environnement.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"AES a été marqué par des relations difficiles avec ses voisins", dues notamment aux odeurs émises par le site et à un déficit de liens avec les communautés. "Nous avons couvert le site de compostage et poursuivi nos efforts. Il y a trente ans, personne ne parlait d’environnement dans notre métier. Aujourd’hui, c’est une tendance de fond", observe le PDG de Paprec, Jean-Luc Petithuguenin. L’entreprise n’exclut pas de réitérer l’opération.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS