[En direct] Edouard Philippe veut créer une "règle d'or" pour "interdire un endettement excessif" de la SNCF

Le Premier ministre reçoit le lundi 7 mai les organisations syndicales dans le cadre des négociations autour du projet de réforme de la SNCF. Edouard Philippe doit également rencontrer la direction de la SNCF, le patronat du rail, des associations d'usagers et des représentants des régions. Nous relayons en direct les annonces de ces échanges.

Partager
[En direct] Edouard Philippe veut créer une
Les syndicats de la SNCF ont défilé à l'Hôtel de Matignon toute la journée du 7 mai.

Ce n’est pas dans la rue mais dans le bureau du Premier ministre que vont défiler les syndicats de cheminots le lundi 7 mai. En avril, les syndicats avaient exprimé le désir de dialoguer directement avec Edouard Philippe et non plus avec la ministre des Transports Elisabeth Borne. Le chef du gouvernement avait dans un premier temps refusé avant d’accepter cette rencontre.

Reprise de la dette de la SNCF, statut des cheminots, relance du fret… Nous détaillions il y a peu les principaux thèmes de cette entrevue. C’est l’UNSA qui ouvrira le bal à partir de 8 heures. L'après-midi, le Premier ministre doit également rencontrer la direction de la SNCF, le patronat du rail, des associations de voyageurs et des représentants régionaux. Tout au long de la journée, nous relaierons les annonces et les réactions débouchant de ces rencontres.

En direct

15h12 : Le Premier ministre a précisé la date de ses prochaines rencontres avec les syndicats de cheminots. Il les reverra le 24 ou le 25 mai, avant l'examen du projet de loi au Sénat. Par ailleurs, Edouard Philippe a dévoilé l'une de ses propositions aux syndicats : aller plus loin sur l'investissement pour rénover le réseau ferré et moderniser la signalisation.

15h06 : Edouard Philippe s'est exprimé sur ses dialogues avec les syndicats lors d'une conférence de presse (voir vidéo ci-dessous). Le projet de réforme ne changera pas fondamentalement mais "peut être encore finalisé", explique-t-il. Le Premier ministre souhaite instaurer une règle d'or pour interdire un endettement excessif de la SNCF. Il veut aussi faire voter la reprise de la dette de la SNCF par le Parlement.

14h20 : En marge des discussions à l'Hôtel de Matignon, un groupe de cheminots de Sud-Rail est entré dans la gare Montparnasse de Paris pour protester contre le projet de réforme de la SNCF. Quelque 200 personnes ont été repoussées vers 13h30 par les forces de l'ordre.

13h55 : Contrairement à la CFDT, Sud-Rail ne souhaite pas déposer des amendements sur un dossier que le syndicat juge mal construit. A la suite de sa rencontre avec le Premier ministre, le syndicat s'est exprimé en faveur d'une négociation tripartite avec le patronat et l'Etat pour finaliser la convention collective de branche. Sud-Rail souhaite que cette convention soit au moins égale à la réglementation SNCF actuelle.

12h31 : La CFDT a indiqué qu'elle déposerait une quarantaine d'amendements dans le cadre de l'examen au Sénat du projet de loi. Ils concerneront l'ouverture à la concurrence, le statut de l'entreprise et la situation des cheminots. Sur le sujet de la nouvelle convention collective nationale du ferroviaire, le syndicat a argumenté pour que l'Etat soit impliqué dans la discussion avec la direction de la SNCF et pour la construction d'un nouveau cadre social de haut niveau pour les cheminots.

11h44 : Au sujet des amendements évoqués par Edouard Philippe et qui pourraient être ajoutés lors de l'examen du projet de loi au Sénat, Laurent Brun, secrétaire général de la CGT Cheminots, parle d'amendements de forme et souhaiterait en discuter lors des réunions en amont avec le gouvernement.

11h42 : De la même manière que la CGT Cheminots, le secrétaire général de la CFDT Cheminots, Didier Aubert, a déclaré qu'il n'était pas question de lever la mobilisation.

10h57 : "Pour résumer ce matin : quelques ouvertures en termes de discussions qui devraient être menées dans le courant du mois de mai d'ici le débat au Sénat mais pas de garanties, en tout cas suffisamment précises", a déclaré le secrétaire général de l'Unsa, Luc Bérille, à l'issue de la rencontre.

10h37 : Alors que la CGT Cheminots est reçue à Matignon le lundi 7 mai au matin, le syndicat a annoncé qu'il poursuivrait la grève.

10h25 : Edouard Philippe a évoqué une reprise progressive et "substantielle" de la dette de la SNCF par l'Etat, selon un calendrier allant du 1er janvier 2020 à 2022, ont déclaré les responsables du syndicat Unsa. Le chef du gouvernement a précisé viser un retour de la SNCF à l'équilibre financier à la fin du quinquennat d'Emmanuel Macron et n'a pas donné de chiffre précis sur le montant de la dette que reprendrait l'Etat. Les responsables de l'Unsa ont ajouté que l'intersyndicale se réunirait le mercredi 9 mai à 17h00 pour décider de la suite à donner au mouvement de grève, qui entre dans son deuxième mois.

9h54 : Pascal Pavageau, le nouveau secrétaire général de Force Ouvrière (FO), a demandé un moratoire d’un mois sur la réforme ferroviaire en la qualifiant de dogmatique.

9h46 : L’Unsa a annoncé que le Premier ministre a promis de nouvelles discussions avec les organisations syndicales au mois de mai, avant l’examen du projet de loi de réforme ferroviaire au Sénat, à partir du 23 mai en commission et du 29 mai en séance publique. Edouard Philippe a précisé que le gouvernement déposerait des amendements au texte.

(Avec Reuters)

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

AVRIL

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 29/08/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

92 - Vaucresson

Exploitation, gestion et entretien de deux établissements d'accueil du jeune enfant de la Croix Blanche et Jardy

DATE DE REPONSE 11/07/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS