Les Émirats arabes unis ouvrent le bal international des missions martiennes

Suivie de près par la Chine et les États-Unis, la mission des Émirats arabes unis est arrivée en orbite martienne le 9 février. L'événement ouvre une série intense d'événements dans le secteur spatial.

Partager
Les Émirats arabes unis ouvrent le bal international des missions martiennes
La mission Hope représentée en images de synthèse.

"Succès !", s'est exclamée la jeune agence spatiale émiratie. Mardi 9 février, le pays est devenu la première nation arabe à réussir un voyage interplanétaire. "Le contact avec la sonde Hope a été rétabli. L'insertion sur l'orbite de Mars est maintenant terminée", a annoncé l'équipe de la mission aux alentours de 17h15 (heure de France métropolitaine). Cette manoeuvre délicate conditionnait la réussite du projet.

Les Émirats arabes unis n'ont pas tenté pas de se poser sur la surface de la planète rouge, à l'inverse de la Chine et des États-Unis qui s'apprêtent à relever ce défi avec des rovers. Les trois pays avaient lancé leurs missions séparément, à quelques jours d'intervalle, en juillet 2020, pour des raisons de mécanique céleste.

Une mission hautement symbolique

En France, au Centre national d’études spatiales (Cnes), un spécialiste décrit la sonde émiratie comme une mission “technologique, avec des instruments très peu performants”. Les Émirats arabes unis se sont aussi appuyés sur des puissances étrangères pour mener à bien leur voyage : ils ont par exemple utilisé une fusée du consortium japonais Mitsubishi Heavy Industries pour le lancement.

L’Emirates Mars Mission (EMM) représente tout de même un pari osé pour le pays qui espère inspirer une nouvelle génération de scientifiques pour se diversifier au-delà du secteur des énergies fossiles. D’autant plus que peu de nations jusqu’ici ont réussi ne serait-ce qu’à s’insérer dans l’orbite martienne. Avant le 9 février, seuls les États-Unis, l’Europe, l’Inde et l’ex-URSS étaient parvenus à cet exploit. Sur Twitter, le président du Cnes Jean-Yves Le Gall a salué un "accomplissement historique".

Une phase aussi critique que le décollage

Lors de son voyage de 493 millions de kilomètres, l'orbiteur Hope (ou Al-Amal) avait déjà réalisé plusieurs manoeuvres de correction de trajectoire. Pour sa manoeuvre d'insertion en orbite, le 9 février, la sonde de 1 350 kilos a consommé presque la moitié de son carburant pour freiner de 21 000 km/h à environ 18 000 km/h. Une phase de 27 minutes aussi critique que le décollage. “La sonde Hope s'approche de Mars à une telle vitesse qu'elle [...] continuera dans l'espace profond si elle n'est pas ralentie au point d'être capturée par la gravité de Mars”, explique l’agence spatiale émiratie.

Retrouvez ci-dessous la retransmission de l'arrivée de la sonde Hope, via la chaîne Dubai One (en anglais).

Après avoir atteint cette “orbite de capture”, les scientifiques vont désormais tester les différents instruments de la sonde. La mission devra ensuite se repositionner pour commencer ses observations sur une orbite elliptique. 20 000 à 43 000 kilomètres sépareront alors la planète rouge de l’orbiteur. La durée de vie nominale de la mission a été fixée à deux années terrestres.

Comment l'atmosphère martienne est devenue aride

Selon les Émirats arabes unis, Hope représente la toute première mission dédiée à l’étude de l’atmosphère martienne. Les données récoltées doivent permettre de comprendre pourquoi l’oxygène et l’hydrogène de Mars se perdent dans l’espace.

A LIRE AUSSI

Le sismomètre français sur Mars voit sa mission prolongée de deux ans

“Cela nous permettra pour la première fois d'étudier le lien entre les changements météorologiques et la perte atmosphérique, un processus qui pourrait être responsable de la transformation de Mars, sur des milliards d'années, d'une atmosphère épaisse capable de maintenir de l'eau liquide à la surface, à l'atmosphère froide, mince et aride que nous connaissons aujourd'hui”, précise l’agence spatiale émiratie. Dans un registre beaucoup plus insolite, le pays souhaite installer une colonie humaine sur la planète rouge en 2117.

La mission chinoise Tianwen-1 devrait suivre de près la sonde Hope. Son arrivée est prévue aux alentours du mercredi 10 février. Enfin, le rover américain Perseverance équipé de l’instrument français SuperCam tentera de se poser sur la surface martienne jeudi 18 février.

A LIRE AUSSI

Le sismomètre français sur Mars voit sa mission prolongée de deux ans

0 Commentaire

Les Émirats arabes unis ouvrent le bal international des missions martiennes

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS