Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[En direct] La neige et le froid freinent l'activité économique en Île-de-France

Sybille Aoudjhane , , , ,

Publié le , mis à jour le 09/02/2018 À 10H31

La France vit au ralenti depuis mercredi en raison des chutes de neige. L'île-de-France est particulièrement touchée avec des transports à l'arrêt et des routes fermées. Après la neige, gare au gel et au verglas en raison du froid qui s'accentue fortement. Les autorités ont renouvelé leur appel à la vigilance vendredi 9 février en Île-de-France afin d'éviter une nouvelle journée de pagaille dans les transports.

[En direct] La neige et le froid freinent l'activité économique en Île-de-France
Les automobilistes sont invités à utiliser les transports en commun. Les rues de Paris sont toujours quelque peu enneigées.
© Paris

Après la neige, place au gel et au verglas. 27 départements ont été classés en vigilance orange neige-verglas vendredi 9 février par Météo France "en raison du fort risque de phénomènes glissants généralisés sur les routes par regel de l'eau liquide sur la route et de la couche de neige encore bien en place partout". Des températures négatives allant même jusqu'à -14°C dans les zones les plus exposées étaient attendues. "la fin du phénomène est prévue au plus tôt le samedi 10 février 2018 à 07h00", indique le service de météorologie. 

La Préfecture de police de Paris a finalement autorisé les poids-lourds à circuler jeudi 8 février jusqu'à 20h mais les interdictions ont repris aujourd'hui. L'autorisation d'hier a permis de vider les zones de stockages où stationnaient les véhicules qui ne pouvaient pas circuler.

Toutefois, la Préfecture de police invite toujours les automobilistes à ne pas utiliser leurs voitures car le verglas a remplacé la neige sur les routes et la RN 118 est toujours fermée à la circulation du pont de Sèvres au plateau de Saclay, jusqu'à nouvel ordre. La circulation sur la RN 1 dans le sens provence-Paris de l'Isle Adam a aussi été coupée jusqu'à la N104. Les embouteillages aux portes de Paris ont, quant à eux, considérablement diminués : ils étaient descendus à 12 km mercredi à 18h. Les automobilistes sont donc invités à prendre les transports en commun.

Les transports en communs à Paris

Dès jeudi matin, un "trafic quasi normal" pour le métro et le RER a repris, annonce la RATP. Les lignes 1 et 14 étant renforcées aux heures de pointe. Côté tramways, le trafic était normal à la prise de service sauf pour le T6 qui ne sera pas exploité en raison du gel des rails.  "Des bus de substitution sont en place entre Porte d’Orléans et Pavé Blanc", ajoute la RATP. Le trafic est perturbé sur le RER A entre les gares de Cergy-Le Haut/Poissy et Nantrerre-Prefecture. Le RER C, quant à lui, reste fermé jusqu'au 10 févier sur le tronçon central en raison de la crue de la Seine.

Côté bus, la RATP annonce que le trafic a repris un rythme "quasi-normal". "Les sorties des dépôts continuent à se faire progressivement en fonction des conditions de voirie locales et dans le respect de l’arrêté préfectoral interdisant notamment la circulation des autobus sur les autoroutes A1, A6, A10, A86 et sur le périphérique jusqu’à samedi midi", ajoute la RATP.

Les trains reprennent progressivement

Dans les gares, le trafic ferroviaire revient doucement à la normale. Mais des annulations et retards sont encore à prévoir jeudi matin en raison de vitesses limitées pour des raisons de sécurité. La SNCF prévoit la circulation d'un Transilien sur trois.

La circulation des TGV sera assurée mais ils rouleront moins vite. La SNCF prévoit en moyenne deux trains sur trois en Île-de-France. Sur l’axe Atlantique (Bretagne, Pays de Loire et Aquitaine), l’ensemble du trafic des trains sera assuré mais des temps de parcours sensiblement rallongés, précise la SNCF. 

Quant aux TER, ils devraient rouler normalement mais il y aura sans doute des difficultés dans certaines régions.

Des usines ont cessé les activités

Pendant la journée de mercredi 7 février, la CFDT de l’usine Renault de Flins (Yvelines) a indiqué un arrêt des activités en raison de l’interdiction de circuler des poids lourds. Les salariés n’ont pas encore été mis au chômage partiel, à la demande du syndicat. Cette usine, qui compte plus de 2 000 salariés, produit des Clio III, Clio IV et des Zoé. 

De même, l’équipe de l’après-midi de l’usine de PSA à Poissy n'a pas travaillé. "Le personnel de service non lié à la production a été invité à prendre une journée de congé", indique le syndicat FO de l’usine. Le site est dédié à la production de véhicules à faibles rejets de CO2 (208, 208GT, DS3, DS3 Cabrio).

 

 


 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus