Environnement

En Chine, NKM promeut les entreprises vertes françaises

Publié le

La ministre française de l’Ecologie a inauguré à Shanghaï un centre de recherche sur la chimie durable, vendredi 4 novembre.

En Chine, NKM promeut les entreprises vertes françaises © Pascal Guittet - GISI

"Les Chinois sont très conscients des défis (écologiques), y compris sous la pression d'une opinion publique qui a montré qu'elle sait se mobiliser", relève Nathalie Kosciusko-Morizet au sortir de l’inauguration du centre de recherche sur la chimie durable.

En effet, le gouvernement chinois doit faire face à une véritable prise de conscience environnementale. Récemment, des riverains chinois ont manifesté contre des usines chimiques polluantes.

Ce centre de recherche est ouvert conjointement par Rhodia, le Centre national de la recherche scientifique (CNRS), l'Ecole normale supérieure de Lyon et l'Université normale de l'est de la Chine.

Une nouvelle ligne aérienne directe pour Paris

Forte de ce constat d'un marché en pleine éclosion, la ministre de l’Ecologie et des Transports entend bien promouvoir les entreprises françaises des secteurs verts lors de sa visite dans le pays, jusqu’au 8 novembre.

Elle présentera différents projets français. Notamment, à Wuhan, dans le centre du pays, où la France "essaye de se créer une vitrine avec l'accord des Chinois" en matière d'éco-efficacité.

Elle y inaugurera la nouvelle ligne aérienne directe pour Paris, assurée par Air France. Cette liaison devrait avoir un "effet accélérateur" pour la présence des entreprises françaises.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte