L'Usine Aéro

En Chine, Emmanuel Macron fait turbiner Safran

Olivier James , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Bonne nouvelle Profitant du voyage d'Emmanuel Macron en Chine, Safran a signé un contrat de maintenance de 75 moteurs avec Colorfoul Guizhou Airlines ainsi qu’un protocole d’accord concernant le moteur d’hélicoptère franco-chinois WZ16 avec AECC.  

En Chine, Emmanuel Macron fait turbiner Safran © Cyril Abad / CAPA Pictures / Safran

Comme à l’accoutumée, l’apparition du président de la République dans un pays étranger donne lieu à une floraison spontanée de contrats, après toutefois plusieurs mois de germination. La visite actuelle d’Emmanuel Macron en Chine n’échappe pas à la règle. Parmi bien d’autres industriels également à la fête, le groupe aéronautique Safran, bien implanté en Chine, en a profité pour dégainer deux contrats à l'importance toute relative.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte