L'Usine Auto

"En Chine, DS est une marque", selon le directeur de la stratégie de PSA

Pauline Ducamp , , ,

Publié le

Entretien Yves Bonnefont, directeur de la stratégie de PSA et tout nouveau directeur de DS, a pour mission de développer la griffe luxe de PSA comme une marque largement dédiée à la Chine.

En Chine, DS est une marque, selon le directeur de la stratégie de PSA © D.R. - PSA Peugeot Citroën

L’Usine Nouvelle - DS est l’attraction française du Salon de Shanghai. Mais doit-on parler d’une griffe ou d’une marque ?

Yves Bonnefont - En Chine, DS a tous les attributs d’une marque avec un réseau de concession indépendant. Nous avons aujourd’hui 26 points de vente, nous en aurons plus de cinquante en fin d’année. En Europe, DS reste en revanche lié à Citroën.

Vous présentez sur le salon le SUV concept Wild Rubis. Allez-vous proposer tous vos véhicules d’abord en Chine, puis éventuellement en Europe ?

Nous avons lancé cette année la gamme DS sur le marché chinois. Si dès la fin de l’année, la DS5 sera fabriquée en Chine, les DS3 et DS4 continueront d’être importées. Nous allons ensuite proposer une berline de segment C au premier trimestre 2014, puis un SUV issu du concept Wild Rubis au second semestre. Enfin, dans les années qui suivent, une grande berline arrivera sur le marché. La berline de segment C comme le SUV seront d’abord produits dans notre nouvelle usine de Shenzhen et commercialisés en Chine. Ensuite ils pourront avoir des développements mondiaux.

Est-ce que vous allez recruter plus d’ingénieurs en Chine pour assurer la conception de ces nouveaux modèles ?

Le travail de développement restera un travail conjoint entre la France et la Chine. Le style de départ est ainsi réalisé à Paris, les tendances marché et l’adaptation sont ensuite effectuées à Shanghai, comme certaines adaptations techniques. Par exemple, le moteur EP8 est un bloc dérivé de notre gamme EP qui ne sera utilisé qu’en Chine. Notre centre R&D, le ChinaTechCenter basé à Shanghai, va bientôt passer de 800 à 1000 salariés.

La nouvelle usine de Shenzhen débutera cette année la production des modèles DS. Combien de véhicules en sortiront chaque année ?

La capacité de l’usine est de 200 000 véhicules. La production débutera en septembre. C’est l’usine que nous avons construite le plus rapidement dans le groupe, en seulement 18 mois. Nous sommes actuellement dans une phase de montée en cadence, de recrutement aussi. Le site a été conçu aux meilleurs standards du groupe, elle est très compacte.

Pauline Ducamp

La Chine, premier marché du groupe PSA
Le groupe a écoulé au 1er trimestre 142 000 véhicules dans le pays, soit une progression de 31% par rapport au 1er trimestre 2012. D’ici la fin de l’année, Grégoire Olivier, le Monsieur Chine de PSA, vise un total de ventes de 557 000 véhicules, dont la grande majorité sera produite dans le pays. Dans les prochaines années, PSA compte beaucoup sur DS pour assurer sa progression, avec des ventes attendues autour de 200 000 unités par an. Lancée en début d’année, la griffe luxe n’écoule pour le moment qu’une cinquantaine de voitures par mois, toutes importées.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte