[En cartes] A la SNCF, un siècle de suppressions de lignes

Elles ne figurent pas dans le projet de loi pour un nouveau pacte ferroviaire présenté mercredi 14 mars en conseil des ministres. Depuis un siècle, nombre de petites lignes de train ont déjà été fermées. Témoignages et cartes à l’appui.

Partager
[En cartes] A la SNCF, un siècle de suppressions de lignes
La carte du réseau ferroviaire entre 2008 et 2014

Dans le projet de loi pour un nouveau pacte ferroviaire présenté mercredi 14 mars en conseil des ministres, il n’a finalement pas été question de l’avenir des petites lignes. Mais ce sujet brûlant figurait bien dans le rapport Spinetta, remis le 15 février au gouvernement. Ce rapport appelait ainsi à l’accélération des travaux de maintenance sur le réseau, de l’ordre de 400 millions d’euros par an, mais en concentrant les investissements sur les lignes les plus fréquentées (90 % des voyageurs sur 30 % du réseau).

Que deviendraient alors les petites lignes, qui concentrent 20 allers et retours de tains maximum par jour ? Le gouvernement n’a pas voulu ouvrir dès à présent ce débat, souhaitant éviter un second front avec les élus, reconnaît Cyril Faure, associé au sein du cabinet de conseil Bartle, et en charge du pôle transport et infrastructures. "Le problème relève davantage de l’adaptation de la politique de maintenance à sa valeur (fréquentation, criticité, recettes…) que la fermeture des petites lignes", estime-t-il.

En 1970, des députés s’opposent déjà aux fermetures de lignes par l’Etat

Néanmoins, la fermeture de lignes déficitaires et sous-utilisées n’est pas un sujet nouveau. Il est même survenu dès la création de la SNCF, en 1937… "En 1938, le réseau comptait 40 000 kilomètres de lignes. En deux ans, 5 000 kilomètres ont été fermés et une deuxième phase s’est étalée des années 1960 aux années 1980", rappelle l’historien et sociologue Georges Ribeill, spécialiste des chemins de fer et membre fondateur de l’association Rails et Histoire, dans une interview à L’Usine Nouvelle.

La preuve de ce grand ménage en cartes :

"Entre 1938 et 1970, l’Etat refuse très souvent l’augmentation annuelle des tarifs demandée par la SNCF et les comptes sont déséquilibrés, précise l'historien. De même, dans les années 1970, l’Etat veut fermer des lignes mais les députés s’y opposent le plus souvent pour sauver leurs lignes. Aujourd’hui, nous avons le réseau le plus important en Europe pour les lignes peu fréquentées."

Avec Olivier Cognasse

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de certification pure reviewer agro-alimentaire (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 10/06/2022 - CDD - Puteaux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

973 - EDF RENOUVELABLES

Contrat pour l'opération-maintenance d'un parc photovoltaïque en Guyane.

DATE DE REPONSE 08/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS