Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

En Belgique, le remplacement des F-16 pourrait être reporté

Simon Chodorge , , , ,

Publié le

Vu sur le web Le renouvellement des avions de chasse belges pourrait être reporté. Alors que la compétition fait rage entre les constructeurs aéronautiques - dont le français Dassault avec son Rafale - pour remplacer les F-16 en Belgique, un rapport évoque la possibilité de les faire voler six ans de plus.

En Belgique, le remplacement des F-16 pourrait être reporté
Le Rafale de Dassault figure parmi les favoris pour remplacer les F-16 en Belgique.
© Pascal Guittet

Nouveau rebondissement dans le dossier du renouvellement des avions de chasse belges. La compétition va bon train entre les constructeurs pour remplacer les 54 appareils F-16 du plat pays, un marché à 15 milliards d’euros. Mais le gouvernement belge pourrait décider de reporter la date de leur remplacement de 2023 comme prévu au départ... à 2029.

Le 20 mars, comme le rapporte Le Monde, le quotidien belge De Standaard a révélé l’existence d’un rapport commandé par le ministère de la défense belge. Selon ce document, les F-16 pourraient tout aussi bien fonctionner six ans de plus puisqu’ils n’ont pas atteint leur limite de durée de vol. Ce rapport caché pourrait donc bien reporter la décision du gouvernement belge, prévue au départ pour juillet 2018, aux alentours du sommet de l’OTAN du 11 et 12 juillet.

De façon assez inattendue, c’est Lockheed Martin qui a rédigé le document. Or ce constructeur américain est l’un des favoris pour l’acquisition du marché avec ses appareils F-35 Lightning. L’autre favori est le Typhoon du consortium Eurofighter regroupant l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie et le Royaume-Uni.

La France a promis 20 milliards d'euros de compensation

Dassault est également dans la course. A sa manière… Puisque la France a contourné l’appel d’offres soumis par le gouvernement belge. A la place, l’Etat a proposé un accord intergouvernemental avec la promesse de 20 milliards d’euros de compensation et la création de 5 000 emplois si la Belgique choisissait les Rafale.

En parallèle, la décision s’effectue sur fond de tensions politiques. Tandis que les partis flamands ont tendance à soutenir l’offre de Lockheed Martin, le parti du premier ministre Charles Michel (Mouvement réformateur) invite à considérer l’offre de Dassault.

Réagir à cet article

4 commentaires

Nom profil

28/03/2018 - 16h12 -

Comment un pays européen peut encore penser a acheter des avions américains. Ils doivent montrer que l'Europe 2.0 peu exister, l'indépendance militaire vis a vis des US passe par du patriotisme Européen. Restons groupés et battons nous pour l'Europe
Répondre au commentaire
Nom profil

29/03/2018 - 15h50 -

Pourquoi se battre ? Pourquoi de la violence ? Je suis contre les armes Militaires Réfléchissez avant. Merci de votre compréhension.
Répondre au commentaire
Nom profil

28/03/2018 - 10h20 -

Comme le carnet de commandes du F35 est plein pour plusieurs années, c'est très futé de la part de LM de donner du potentiel aux F16. Pour mieux rebondir dans 4 ou 5 ans.
Répondre au commentaire
Nom profil

24/03/2018 - 10h45 -

Pour emporter l'affaire une solution : accepter le regroupement du Parlement européen à Bruxelles ! 90% des députés européens seraient pour. Évidemment il faudrait une compensation pour Strasbourg : un Centre de recherche européen, majoritairement public ? L'avantage c'est qu'il fonctionnerait toute l'année. https://fr.wikipedia.org/wiki/Parlement_européen
Répondre au commentaire
Nom profil

24/03/2018 - 10h34 -

Et, contrairement à la Pologne qui avait acheté US alors que le contrat était presque conclu, ils ne sont même pas dans l'UE !
Répondre au commentaire
Lire la suite
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle