En Asie, Alstom passe le lignite au régime ultra-supercritique 

Alstom a remporté un contrat pour la construction de la première centrale électrique au lignite d’Asie qui fonctionnera en conditions ultra-supercritiques. De quoi, selon le français, augmenter le rendement de 20% et réduire d’autant les émissions de CO2 par électron produit.

Partager
En Asie, Alstom passe le lignite au régime ultra-supercritique 

Rendre le charbon le plus sale, le plus propre possible. C’est l’enjeu du contrat remporté par Alstom en Thaïlande. Le français a annoncé, ce lundi 9 mars, qu’il avait été retenu par Electricity Generating Authority of Thailand (EGAT) dans le cadre d’un consortium avec Marubeni Corporation pour livrer une centrale électrique clés en main de 600 MW pour 950 millions d’euros. La part d’Alstom s’élèvera à près de 520 millions d’euros selon le communiqué du groupe.

Chaud, très chaud

La centrale de Mae Moh, qui devrait entrer en service en 2018, sera la première centrale au lignite d’Asie à fonctionner dans des conditions ultra-supercritiques, se félicite Alstom. Ultra-supercritique, cela veut essentiellement dire chaud, très chaud : la vapeur qui fait tourner les turbines - et les générateurs d’électricité associés - franchit les 600°C. Et la pression dépasse 250 bars. Des conditions extrêmes qui permettent de pousser le rendement d’une centrale à charbon au-delà de 46%. Soit, pour une même quantité de combustible, plus de kilowattheures et moins d’émissions de CO2.

Technologie en expansion

Le charbon n’est pas près de perdre son statut de première source d’électricité, tout particulièrement en Asie où se concentrent les deux tiers du marché mondial des centrales à charbon. Les technologies permettant de limiter les émissions de ce combustible fossile ultra polluant sont donc cruciales. A l’image de la technologie ultra-supercritique : alors que la première centrale de ce type date d’à peine 2006, ce sont près de la moitié des centrales construites aujourd’hui par Alstom qui utilisent cette technologie.

Désulfuration

Dans le cas de la centrale de Mae Moh, qui utilise le charbon le plus sale, le lignite, Alstom va remplacer deux unités anciennes. Le français prévoit d’installer une chaudière ultra-supercritique intégrant une réduction catalytique sélective des oxydes d’azote (NOx) et des solutions de contrôle de la qualité de l’air. En particulier un système de désulfuration des gaz de combustion par voie humide, "destiné à la réduction des oxydes de soufre de l’ordre de 98 %", et des "dépoussiéreurs électriques conçus pour capturer les émissions de particules et de poussières à un niveau de près de 99,9 %." Selon le français, le rendement de conversion du charbon en électricité sera accru de 20% et les émissions de CO2 par kWh produit réduites de 20%. Reste qu’avec toujours plus d’électricité produite avec le charbon, les émissions augmenteront tout de même.

Manuel Moragues

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Filtre charbon actif pour air comprimé

FILTRES A CHARBONS ACTIFS SYNTESI

METAL WORK

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS