En Allemagne, l'électricien RWE s'oppose à un arrêt des centrales à charbon en 2035

La transition énergétique risque se complique en Allemagne. L'électricien RWE et plusieurs syndicats se sont opposés à un arrêt des centrales à charbon aux alentours de 2035. Le gouvernement allemand doit fixer un calendrier de sortie des énergies fossiles d'ici fin 2018. Aujourd'hui, le charbon représente 40% de la production totale d'électricité en Allemagne.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

En Allemagne, l'électricien RWE s'oppose à un arrêt des centrales à charbon en 2035
Centrale au charbon RWE d'Eemshaven (Allemagne).

L'électricien allemand RWE et des syndicats sont opposés à un arrêt de la production d'électricité à partir des centrales à charbon aux alentours de 2035 en Allemagne. Cette prise de position pourrait compliquer la recherche d'un compromis.

Dans un communiqué, RWE juge ce calendrier inacceptable et affirme que des investissements supplémentaires sont nécessaires dans les réseaux et les énergies renouvelables pour garantir l'approvisionnement énergétique de l'Allemagne à l'avenir.

Un équilibre doit être trouvé entre respect des objectifs de lutte contre le changement climatique et préservation des intérêts des consommateurs et des employés du secteur, dit RWE. Des syndicats et le comité d'entreprise du groupe ont formulé des remarques similaires.

Le charbon représente 40% de la production d'électricité en Allemagne

Selon l'hebdomadaire Der Spiegel, Ronald Pofalla, l'un des responsables de la commission gouvernementale chargée de préparer l'abandon par l'Allemagne des sources d'énergie fossiles et de fixer d'ici fin 2018 une date pour la réalisation de cet objectif, a proposé de renoncer au charbon entre 2035 et 2038. Le ministère allemand de l'Économie a refusé de s'exprimer sur le sujet.

L'Allemagne veut porter d'environ un tiers actuellement à 65% en 2030 la part des énergies éolienne et solaire dans sa production électrique pour réduire ses émissions de dioxyde de carbone et respecter ses engagements en matière de lutte contre le changement climatique.

Le charbon représente 40% de la production totale d'électricité de l'Allemagne, ce qui rend son abandon difficile sans perturber les approvisionnements des ménages et des entreprises.

Arrêt du nucléaire prévu d'ici 2022

L'Allemagne a aussi décidé de fermer ses centrales nucléaires d'ici 2022 à la suite de la catastrophe de Fukushima au Japon en mars 2011.

Les groupes énergétiques allemands comme RWE et Uniper disent avoir préparé leurs propres plans de fermeture des centrales à charbon, qui s'étaleront jusque dans la décennie 2040.

Les organisations de défense de l'environnement souhaitent pour leur part aller plus vite.

La commission gouvernementale doit trouver un compromis entre ces différentes positions et aider à orienter les fonds fédéraux destinés aux industries innovantes vers les régions actuellement dépendantes du charbon.

Avec Reuters (Arno Schuetze; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Jean-Stéphane Brosse)

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Energies renouvelables

Capteur solaire - CR 110

KIMO INSTRUMENTS

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 25/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS