L'Usine Auto

En Allemagne, Das Auto verse dans l'électrique

, , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Reportage Après une décennie faste, l’automobile allemande traverse une grave zone de turbulences, entre coronavirus, baisse de la demande mondiale et investissements massifs dans l’électrification des gammes.

En Allemagne, Das Auto verse dans l'électrique
Volkswagen mise sur les véhicules électriques pour faire oublier le dieselgate, notamment avec l’ID.3, fabriquée à Zwickau.

En 2019, les chaînes de production allemandes ont assemblé quelque 4,7 millions de véhicules, le total le plus bas depuis 1997. Et la chute risque de continuer. Déjà fragilisée par les différends commerciaux avec les États-Unis et les incertitudes liées au Brexit, l’auto made in Germany est touchée de plein fouet par la pandémie de Covid-19 en raison des problèmes d’approvisionnement de pièces venues de Chine et de la chute de la demande mondiale.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte