En 2035, 35 % d’énergie consommée en plus nécessitera 85 % d’eau supplémentaire

La Banque mondiale publie une passionnante et inquiétante infographie, baptisée "Thirsty Energy" (l’Energie assoiffée), sur l’interdépendance entre l’énergie et l’eau. Parmi les chiffres notables, la Banque considère qu’une augmentation de la consommation d’énergie de 35 % d’ici à 2035 demandera d’accroître la consommation d’eau de 85 %. Or, aujourd’hui 2,8 milliards d’habitants de la planète vivent déjà dans des zones de forts stress hydrique. Pour 82 % des entreprises énergétiques et 73 % des compagnies d’électricité, "l’eau est un important facteur de risque pour leur activité". Par exemple, en Europe, la Banque mondiale juge qu’entre "2031 et 2060, les capacités de production des centrales à charbon et des centrales nucléaires en Europe baisseront de 6 à 19 % du fait de la hausse des températures de l’eau ou des pénuries d’eau pour assurer le refroidissement". 

Partager

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS