En 2025, la Chine veut qu'un véhicule neuf sur 5 roule aux énergies renouvelables

Le gouvernement chinois poursuit sa politique d’incitation à utiliser des véhicules moins polluants et s’adresse cette fois aux constructeurs automobiles. Les autorités viennent en effet de lancer un nouveau plan visant à multiplier par quatre la production de véhicules "à énergies nouvelles" pour 2020 et qu'un véhicule sur 5 vendus en Chine en 2025 fonctionne grâce aux énergies renouvelables. 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

En 2025, la Chine veut qu'un véhicule neuf sur 5 roule aux énergies renouvelables

Avec un objectif de 2 millions de véhicules à énergies nouvelles en 2020, la Chine s’apprête à quadrupler sa production annuelle d’automobiles plus respectueuses de l’environnement. Dans le cadre d’un nouveau plan gouvernemental, Beijing vise au moins une voiture sur cinq qui sera vendue sur le marché intérieur à utiliser "un nouveau modèle énergétique", a expliqué Miao Wei, le ministre de l’Industrie et des Technologies de l’information lors d’un forum organisé dans la capitale chinoise le week-end dernier. En 2016, la Chine a produit 517 000 véhicules à énergies nouvelles, rappelle l’agence Xinhua (ex-Chine Nouvelle). Les ventes cumulées de ce type de véhicules ont dépassé le million d’unités l’année passée, selon le ministère.

Boom des investissements dans l’électrique

L’annonce devrait trouver bon écho auprès des grands constructeurs chinois de véhicules électriques tels BYD, Geely ou encore BAIC. D’autant que les autorités chinoises entendent poursuivre leur politique visant "à stimuler la R&D, à investir dans la construction d’infrastructures de charge et à promouvoir la coopération internationale pour contribuer au développement du secteur".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Après s’être directement attaqué aux particuliers, avec la multiplication des subventions à l’achat d’un véhicule peu ou pas polluants, la Chine a favorisé l’investissement dans les véhicules électriques au cours des dernières années. Ainsi près de 400 000 véhicules électriques ont été vendus entre janvier et novembre 2016 (+ 60 % par rapport à la même période de 2015), d’après les données de l’association des constructeurs automobiles chinois (CAAM ; China association of automobile manufacturers). Pour les analystes, les prévisions de croissance de la production automobile plus propre sont à relativiser. Le poids des incitations gouvernementales masque, selon eux, la réalité de la demande du marché qui ne réclamera pas davantage de véhicules aux nouvelles énergies sans subvention de l’État.

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS