Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

En 2025, la Chine veut qu'un véhicule neuf sur 5 roule aux énergies renouvelables

Aurélie M'Bida , ,

Publié le

Le gouvernement chinois poursuit sa politique d’incitation à utiliser des véhicules moins polluants et s’adresse cette fois aux constructeurs automobiles. Les autorités viennent en effet de lancer un nouveau plan visant à multiplier par quatre la production de véhicules "à énergies nouvelles" pour 2020 et qu'un véhicule sur 5 vendus en Chine en 2025 fonctionne grâce aux énergies renouvelables. 

En 2025, la Chine veut qu'un véhicule neuf sur 5 roule aux énergies renouvelables © Shreyan Bhansali - Flickr - C.C.

Avec un objectif de 2 millions de véhicules à énergies nouvelles en 2020, la Chine s’apprête à quadrupler sa production annuelle d’automobiles plus respectueuses de l’environnement. Dans le cadre d’un nouveau plan gouvernemental, Beijing vise au moins une voiture sur cinq qui sera vendue sur le marché intérieur à utiliser "un nouveau modèle énergétique", a expliqué Miao Wei, le ministre de l’Industrie et des Technologies de l’information lors d’un forum organisé dans la capitale chinoise le week-end dernier. En 2016, la Chine a produit 517 000 véhicules à énergies nouvelles, rappelle l’agence Xinhua (ex-Chine Nouvelle). Les ventes cumulées de ce type de véhicules ont dépassé le million d’unités l’année passée, selon le ministère.

Boom des investissements dans l’électrique

L’annonce devrait trouver bon écho auprès des grands constructeurs chinois de véhicules électriques tels BYD, Geely ou encore BAIC. D’autant que les autorités chinoises entendent poursuivre leur politique visant "à stimuler la R&D, à investir dans la construction d’infrastructures de charge et à promouvoir la coopération internationale pour contribuer au développement du secteur".

Après s’être directement attaqué aux particuliers, avec la multiplication des subventions à l’achat d’un véhicule peu ou pas polluants, la Chine a favorisé l’investissement dans les véhicules électriques au cours des dernières années. Ainsi près de 400 000 véhicules électriques ont été vendus entre janvier et novembre 2016 (+ 60 % par rapport à la même période de 2015), d’après les données de l’association des constructeurs automobiles chinois (CAAM ; China association of automobile manufacturers). Pour les analystes, les prévisions de croissance de la production automobile plus propre sont à relativiser. Le poids des incitations gouvernementales masque, selon eux, la réalité de la demande du marché qui ne réclamera pas davantage de véhicules aux nouvelles énergies sans subvention de l’État.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle