International

Emplois, régions, chiffre d'affaires, métiers... On a décortiqué la filière aéronautique en France

Hubert Mary , , , ,

Publié le , mis à jour le 08/06/2020 À 10H05

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Infographie [ACTUALISÉ] Jusqu'en 2018, la filière aéronautique et spatiale française affichait une croissance continue, s'appuyant notamment sur la solidité de ses exportations. Alors que le gouvernement commence à dévoiler son plan de relance, L'Usine Nouvelle dresse un bilan du secteur avant que la crise sanitaire ne le frappe de plein fouet.     

Emplois, régions, chiffre d'affaires, métiers... Ce que représente la filière aéronautique en France
La filière aéronautique et spatial française pouvait s'appuyer sur de bons résultats, avant la crise du Covid-19.

Le gouvernement doit révéler mardi 9 juin son plan de relance pour l’aéronautique, une filière heurtée de plein fouet par la pandémie de Covid-19. Dimanche 7 juin, le secrétaire d’État aux Transports Jean-Baptiste Djebarri a dévoilé sur LCI les contours du projet. Il a ainsi décrit un soutien de “plusieurs milliards d’euros sur une durée assez longue”. 

Des contreparties sur l'emploi et l'environnement

Le secrétaire d’État a parlé de “différents fonds de soutien” pour “se prémunir de stratégies commerciales hostiles” alors que les acteurs du secteur en difficulté suscitent déjà l’intérêt des entreprises chinoises. Sur le modèle du plan de relance pour le secteur automobile, les aides aux avionneurs devraient inclure des contreparties sur la localisation des emplois en France et l’environnement.

"Cela veut dire que des groupes comme Airbus, Safran ou Thales soient en capacité de produire en 2027 l'avion hybride, en 2035 l'avion ‘vert’ : c'est l'enjeu industriel des dix prochaines années et cela nécessite d'investir beaucoup maintenant pour être devant les Chinois, devant les Américains, dans dix ans", a déclaré le secrétaire d’État.

L'aéronautique à son plus haut niveau avant la crise

La crise du Covid-19 heurte le secteur aéronautique alors qu'il n'avait jamais atteint de tels sommets. Avec un chiffre d'affaires consolidé de 51,5 milliards d'euros en 2018, la filière aéronautique et spatiale française affichait des résultats en hausse pour la dixième année consécutive, selon les chiffres de Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales (GIFAS).

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte