Emploi : le Leem signe un accord pour l'égalité hommes/femmes

Partager

Les Entreprises du médicament (Leem) ont annoncé avoir signé, le 6 juillet, un accord avec la CFDT, la CFE-CGC, FO et l'UNSA pour plus d'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. « Bien que le secteur de l'industrie du médicament affiche des écarts réduits en matière d'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, des mesures importantes ont été adoptées pour réduire les inégalités constatées dans les plus hauts postes de responsabilités », indique le Leem. Les négociations avec les partenaires sociaux ont débuté en mai dernier, suite à la publication par le Leem d'un rapport qui présentait la situation des deux sexes dans le secteur. Dans le détail, les femmes représentent 57 % des 100 000 salariés de l'industrie du médicament en 2015, contre 28 % dans les autres industries manufacturières. Cependant, « la répartition des emplois par sexe n'est pas homogène selon les 11 groupes de classification », déplore le Leem. Si les femmes sont majoritaires (60 %) dans les niveaux d'emplois intermédiaires, soit les groupes 5 à 6, elles sont encore minoritaires au-delà du groupe 8. Seuls 25 % des cadres supérieurs siégeant dans les instances de direction sont des femmes. Même constat pour la différence de rémunération, qui est en moyenne de 2,7 %, tous groupes de classification confondus, mais de 16 % pour le groupe 11. Aussi, le nouvel accord de branche vise à changer la donne, à l'aide de mesures incitatives. En cas de déséquilibre hommes/femmes dans les hauts groupes de classification, l'entreprise devra s'efforcer d'encourager la promotion de femmes, à compétences et postes égaux. Elle devra traiter en priorité, dans les 3 mois du constat, les écarts de rémunération les plus importants, ou prévoir des mesures correctrices comme une enveloppe financière annuelle. Les employeurs de l'industrie du médicament sont en outre invités à étudier la possibilité d'adaptation du temps de travail, en évitant par exemple les réunions trop matinales ou trop tardives. « Chaque année, un bilan au niveau de la branche permettra d'analyser les écarts de situation entre les femmes et les hommes et l'impact de cet accord sur la situation de la branche », conclut le Leem.

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Spécialiste Equipements Sous Pression Nucléaires en Service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 18/01/2023 - CDI - Saint-Genis-Laval

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

33 - COBAN

Fourniture et travaux de pose et de dépose de signalisation spécifique

DATE DE REPONSE 23/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS