Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Emploi : FO, contre et pour la flexibilité

Christophe Bys , ,

Publié le

Emploi : FO, contre et pour la flexibilité
Deux poids, deux mesures pour Mailly.

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Pas toujours facile de suivre l’argumentation syndicale, surtout quand elle vire à la finasserie. Chez Renault, le syndicat FO a signé l’accord de compétitivité proposé par la direction. Il se traduira par un gel des salaires et une augmentation du temps de travail, tandis que nationalement, la centrale dirigée par Jean-Claude Mailly ouvrait le cortège des manifestants contre la loi sur la sécurisation de l’emploi, qui promeut de tels accords. Le leader national et le leader local, Laurent Smolnik, sont sur la même longueur d’onde : chez Renault, les salaires sont gelés alors que l’accord national autorise des baisses de salaire. Voilà qui, d’après eux, change tout ! Ils pointent également le fait qu’avec le nouveau texte, les salariés qui refuseront l’accord ne bénéficieront plus d’un plan de sauvegarde de l’emploi, mais seront licenciés. De quoi militer pour la fin des négociations nationales au profit de celles menées au plus près du terrain, dans les entreprises.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle