Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Emmanuel Sabonnadière, ancien directeur des partenariats industriels au CEA Tech, prend les rênes du Leti

Ridha Loukil , , ,

Publié le

Ancien directeur des partenariats industriels au CEA Tech, Emmanuel Sabonnadière prend la direction du Leti. Il succède à Marie-Noëlle Semeria partie diriger la R&D de Total.

Emmanuel Sabonnadière, ancien directeur des partenariats industriels au CEA Tech, prend les rênes du Leti
Emmanuel Sabonnadière, nouveau directeur du Leti
© pierrejayet.com

Le Leti, le laboratoire d’électronique et des technologies de l’information du CEA à Grenoble, a un nouveau directeur en la personne d’Emmanuel Sabonnadière. Il a été désigné le 20 novembre 2017 en remplacement de Marie-Noëlle Semeria partie au début du mois diriger la R&D du groupe Total. Il était auparavant le directeur des partenariats industriels au CEA Tech.

25 ans d'expérience dans l'industrie

Emmanuel Sabonnadière, 52 ans, dispose de 25 ans d’expérience dans l’industrie. Avant de rejoindre en septembre 2017 la direction des partenariats Industriels au CEA Tech, il a dirigé notamment la division d’éclairage professionnel de Philips à Amsterdam, aux Pays-bas, le fabricant de câbles et fils électriques General Cable Europe à Barcelone, en Espagne, le constructeur de grues NKM Noell à Würzburg, en Allemagne, et la division transformateurs d’Alstom T&D.

Ingénieur de l'université de technologie de Compiègne, titulaire d'un DEA de génie électrique à l'INPG, d’un doctorat en physique de l’Ecole Centrale de Lyon, et d’un MBA de l'École supérieure des affaires de Grenoble, il débute sa carrière en 1992 chez Schneider Electric. Ce passionné de ski a été élevé dans un environnement scientifique avec comme père, le professeur Jean-Claude Sabonnadière, pionnier de la modélisation des champs magnétiques et électriques.

Contexte favorable

Emmanuel Sabonnadière prend les rênes d’un centre de recherche de 1900 personnes qui joue un rôle clé dans l’écosytème électronique de Grenoble, considéré comme la Silicon Valley française. Il arrive à moment particulièrement favorable où deux des partenaires stratégiques du Leti, STMicrolectronics et Soitec, sont au meilleure de leur forme, et où la technologie de puces FD-SOI, née dans son laboratoire, prend enfin son essor.

Le nouveau patron du Leti devra toutefois s’atteler d’effort avec Paul Boudre, le directeur général de Soitec, pour concrétiser le plan européen IPCEI de la microélectronique et convaincre le gouvernement de soutenir la filière française qui compte y participer.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle