Emmanuel Macron prépare une loi pour les électro-intensifs

Invité par L’Usine Nouvelle à ouvrir les Assises de l’industrie 2014, le ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique Emmanuel Macron a évoqué son travail sur des mesures en faveur des industries électro-intensives qui devraient intégrer son projet de loi d'activité.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Emmanuel Macron prépare une loi pour les électro-intensifs

Qu’Emmanuel Macron était le ministre de l’Economie, personne n’en doutait. A l’occasion des Assises de l’industrie organisées par L’Usine Nouvelle, ce 5 novembre, le ministre a voulu montrer qu’il prenait à bras le corps le deuxième terme de son portefeuille : l’industrie.

Cinq axes prioritaires

Il a détaillé ses cinq axes de travail pour la relance de l’industrie française : améliorer la compétitivité-coût, mobiliser les volontés, conforter le rôle de l’Etat, sauver les usines qui peuvent l’être et se battre au niveau européen.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

un projet de loi dans les prochaines semaines

Sur le premier point, il a dit vouloir réduire le coût de "ce qui n’est pas investi en outils de production, en machines ou en innovations." Et cela concerne l’Energie. "La compétitivité des coûts, ce sont aussi des décisions qui ont pu être prises pour les électro-intensifs, que je complèterai dans un projet de loi que j'apporterai dans les prochaines semaines, a-t-il annoncé. Parce que l'énergie, en particulier dans le domaine industriel, est un élément fondamental."

Des sources du ministère ont précisé à l'AFP que ces mesures seront incluses dans le projet de loi d'activité, dont Emmanuel Macron a présenté les grandes lignes à la mi-octobre.

Charles Foucault

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS