Emmanuel Macron met le TGV du futur sur les rails à Belfort

En visite chez Alstom et General Electric à Belfort,le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a annoncé le lancement par la SNCF d'un appel d'offres pour le TGV du futur avant fin juin. Il a plus largement insisté sur le rôle de l'Etat envers Alstom et la filière ferroviaire.

Partager
Emmanuel Macron met le TGV du futur sur les rails à Belfort

Le TGV du futur renaît de ses cendres. Et le futur Alstom trouve un supporter enthousiaste. Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a annoncé ce jeudi 28 mai que la SNCF lancera avant fin juin un appel d'offres pour un partenariat de co-développement du TGV du futur. "Le TGV est essentiel au ferroviaire français. C'est un moteur d'excellence qui tire toute la filière", a-t-il déclaré aux salariés d'Alstom Transport de Belfort.

Après un coup d'oeil à Arabelle, la turbine à vapeur d'Alstom dédiée au nucléaire, et un petit tour devant la nouvelle turbine à gaz de General Electric, à quelques pas de là, Emmanuel Macron a martelé son soutien à l'activité du site qui fabrique les motrices de TGV et des locomotives. Dans une usine menacée d'un plan social, il a revendiqué avec force l'intervention de l'Etat.

"J'aurai la plus grande exigence vis-à-vis de la SNCF"

"Vous êtes le cœur de l'industrie ferroviaire française. Je suis venu vous dire combien cette activité est importante, stratégique, et sera défendue", leur a lancé le ministre, avant de souligner le rôle de l'Etat : "Nous avons une responsabilité car vous dépendez des commandes publiques."

Belfort fait face à trois années difficiles faute de commandes. "Tous devront faire un effort et en premier lieu l'Etat et les entreprises publiques (...) En tant qu'actionnaire de la SNCF, l'Etat a le droit de promouvoir un constructeur. J'ai fait passer les messages. J'aurais la plus grande exigence vis-à-vis de la SNCF", a insisté le ministre. Bruxelles appréciera.

D'ores-et-déjà, la SNCF mettra 50 millions d'euros dans le développement du TGV du futur. Le gouvernement y ajoutera 100 millions via les investissements d'avenir. Alstom, lauréat plus que probable, se lancera via une co-entreprise avec l'Ademe. Une formule qui permet de "partager les risques mais aussi de fédérer tous les acteurs de la filière", confiera peu après Henri Poupart-Lafarge, le président d'Alstom Transport. Le ministre s'est aussi engagé à accompagner et soutenir Alstom à l'export, notamment sur le projet de ligne à grande vitesse Washington-Boston sur lequel il s'est montré très impliqué. Poursuivant sur sa lancée, Emmanuel Macron a conclu son discours par un vibrant : "Vous pouvez compter sur moi !"

Prise de participation de l’Etat dans Alstom

L'impressionnant engagement affiché par Emmanuel se traduira-t-il par une prise de participation de l'Etat dans le futur Alstom ? C'est ce que prévoyait l'accord passé entre son prédécesseur, Arnaud Montebourg, et Bouygues dans le cadre du rachat par General Electric du pôle énergie d'Alstom. "Nous avons une option pour acheter des actions. Nous analyserons en temps voulu les besoins d'Alstom", a répondu le ministre après son discours. Avant d'ajouter : "Si l'Etat s'est réservé cette possibilité, c'est pour l'utiliser."

Manuel Moragues

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Ingénieur(e) Calculs Mécaniques F/H

ORANO - 21/01/2023 - CDI - Montigny-le-Bretonneux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

30 - CC RHONY VISTRE VIDOURLE

Fourniture et acheminement de gaz

DATE DE REPONSE 02/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS