Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Emmanuel Macron, la "shocking list" de Cameron, la culture de la peur chez VW... la revue de presse de l'industrie

Publié le

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Emmanuel Macron aux commandes de la matinale d'Europe 1

Emmanuel Macron omniprésent. Après avoir présenté dans les grandes lignes ses Noé (nouvelles opportunités économiques) hier, le ministre de l'Economie est ce matin l'invité de la matinale d'Europe 1 pendant deux heures.

Rémunérations des fonctionnaires, confiance dans les constructeurs français suite au scandale Volkswagen, nouvelle clarification sur le dossier chaud du moment à savoir l'évolution de l'alliance Renault-Nissan, commentaires sur les objectifs du gouvernement... retrouvez les principales réactions d'Emmanuel Macron compilées sur le compte Twitter de la station de la rue François 1er ou en suivant le hashtag #E1Macron.

 

Cameron se montre ferme face aux pays européens

A la une de Libé ce matin : "Sortie de l'UE, le chantage de Cameron". Le Premier ministre expose ce mardi au Conseil européen les exigences de la Grande Bretagne pour rester dans l'Union et "menace de claquer la porte" si ses demandes ne sont pas satisfaites.

"A l’ouverture d’une délicate négociation avec les autres pays européens, David Cameron fait étalage de fermeté. S’il n’obtient pas les réformes qu’il demande, il n’exclut pas d’appeler à voter pour que le Royaume-Uni quitte l’Union lors du référendum qu’il a promis d’ici à 2017", résument Les Echos.

Des exigences réunies sous la forme d'une "shocking list", comme l'appelle déjà la presse britannique.

 

 

La "culture de la peur" chez Volkswagen

"VW,la culture de la peur au coeur du scandale" : dans son enquête, Le Monde décrypte les pratiques qui ont conduit le géant allemand à la faute en truquant certains de ses moteurs pour qu'ils passent avec succès les tests antipollution.

"Depuis plusieurs jours, des ingénieurs et techniciens de Volkswagen (VW) passent aux aveux et mettent en lumière un système où la manipulation et le double discours étaient largement utilisés pour se conformer à des objectifs irréalisables", note l'article du Monde.

Des ingénieurs contraints de tricher pour respecter des objectifs inateignables en l'état, un élément central pour expliquer ce scandale d'une ampleur inédite dans le secteur automobile. 

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle