L'Usine Agro

Emmanuel Macron inaugure le Salon de l'Agriculture avec un discours tourné vers l'Europe

, , , ,

Publié le

Devant un parterre de 500 personnes dans la moitié de jeunes agriculteurs, Emmanuel Macron a inauguré le Salon de l'Agriculture en soulignant la nécessité d'avoir une politique agricole européenne tant pour protéger les agriculteurs contre les crises climatiques et de marché que pour protéger les consommateurs. 

Emmanuel Macron inaugure le Salon de l'Agriculture avec un discours tourné vers l'Europe
Emmanuel Macron inaugure le Salon de l'Agriculture
© franceinfo

Proximité des élections européennes oblige, le Président de la République a inauguré le Salon de l'Agriculture avec un ton résolument européen. "Si je tenais à m'exprimer, quelques semaines avant les élections européennes, c'est pour exhorter à l'unité" a expliqué Emmanuel Macron devant quelques 500 personnes réunies pour l'occasion.

Une PAC ambitieuse et pragmatique

La Politique agricole commune, actuellement renégociée à Bruxelles et objet de vives tensions entre les Etats membres était au centre du discours du Président. "Aujourd'hui, je suis venu évoquer une politique sans laquelle nos actions nationales seraient inefficaces. Je suis venu vous parler de la politique agricole européenne. L'avenir des terroirs français passe par une politique agricole européenne pragmatique et ambitieuse" a déclaré le Président.

Emmanuel Macron a notamment souligné la nécessité de protéger les agriculteurs européens à la fois contre les risques climatiques, les crises de marché mais également contre les importateurs extérieurs: "L'Europe agricole aujourd'hui est menacée de l'extérieur" a déclaré le Président faisant allusion aux demandes répétées des Américains notamment pour assouplir les règles d'importation des produits agricoles. 

Tensions avec Berlin

Plus tôt dans la semaine, le quotidien allemand "Der Spiegel" avait évoqué des tensions entre la France et l'Allemagne sur le sujet. Berlin étant prêt à assouplir les standards d'entrée de produits alimentaires américains dans l'UE pour protéger les exportations de son industrie automobile. L'Elysée avait alors immédiatement répondu: "Nous ne toucherons pas aux standards de notre alimentation. C'est une ligne rouge absolue pour la France".

Au contraire, Paris défend la mise en place d'un "plan protéine" pour réduire la dépendance des éleveurs français aux protéines animales extérieures. Actuellement, 70% des sojas qui alimentent de bétail européen proviennent de pays tiers. 

Premier vignoble sans glyphosate du monde

Autre sujet de tension au sein de l'Europe: l'interdiction du glyphosate. Le Président a rappelé, dans son discours, l'ambition de la France de sortir dès 2021 du fameux herbicide. "Nous pouvons y arriver", a-t-il insisté devant les agriculteurs rassemblés. Actuellement, des alternatives sont déjà disponibles pour plus de 85% des cultures sur le sol français : "Nous pouvons faire du vignoble français le premier vignoble sans glyphosate du monde" a exhorté le Président.
Selon le rapport de l'INRA, la vigne est en effet le secteur d'activité le plus avancé dans la recherche d'alternatives aux pesticides. Actuellement, plus de 50% des vignobles serait déjà prêt à sortir du glyphosate, souligne l'Elysée. Le Président a également prôné une diversification des cultures et une adaptation des pratiques agricoles pour mieux protéger et anticiper les crises environnementales.

Protéger les consommateurs

Le discours du Président s'est conclu par un volet dédié aux consommateurs. Évoquant le scandale de la viande de bœuf avariée polonaise, Emmanuel Macron a demandé la création d'une "force européenne pour lutter contre les fraudes". Il a d'ailleurs soumis l'idée de s'appuyer sur les nouvelles technologies et notamment la blockchain pour faire de l'Union Européenne "l'avant-garde de la traçabilité en matière alimentaire". 
Le Président a prévu de poursuivre sa visite du salon en inaugurant les stands des différentes filières. L'occasion de faire le point sur l'application de la loi Alimentation dans chaque secteur. 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte