Emmanuel Macron demande une "nouvelle structure de l'actionnariat de STX"

Anne-Katell Mousset

Publié le

Emmanuel Macron était à Saint-Nazaire (Loire Atlantique) le mercredi  31 mai pour l'inauguration du paquebot géant Meraviglia. Le président de la République s'est réjoui de la confirmation d'une commande de quatre paquebots. Il est également revenu sur la vente de STX à Fincantieri et a missionné à Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, pour négocier dans les prochaines semaines "une nouvelle structure actionnariale" pour garantir "la souveraineté industrielle et les emplois".   

Emmanuel Macron demande une nouvelle structure de l'actionnariat de STX
Emmanuel Macron lors de sa visite à STX (Saint-Nazaire)
© @Fderugy CC Twitter

Emmanuel Macron était à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) pour la livraison à MSC Croisieres du MSC Meraviglia, le plus gros paquebot jamais construit pour un armateur européen. Une visite "pas innocente" selon les mots du président, alors que la vente du chantier naval STX au groupe italien Fincantieri est toujours en négociation avec l'Etat français. "Je me réjouis de ce rapprochement industriel de Fincantieri et STX, qui matérialise la force de l'Europe", a déclaré le président avant d'indiquer qu'il souhaite "que les équilibres de principe trouvés en avril 2017 puissent être revus". 

Le rachat prévoit actuellement que le bloc italien prenne  54 % au capital de STX France, avec Fincantieri à hauteur de 48 % et la Fondazione CR, une fondation de Trieste, à hauteur de 6 % des parts. DCNS prendrait lui 12% des parts. L'Etat français, qui détient le tiers du capital restant de STX France, a jusqu'au 19 juillet pour exercer ou non son droit de préemption. "Je souhaite que cette nouvelle structure actionnariale garantisse la pérennité de l'emploi, ne favorise pas un site plutot qu'un autre", a continué le Président, répondant aux inquiétudes des salariés et des élus nazairiens. Autre argument en faveur d'une révision de cet accord, garantir le "savoir-faire", et "l'indépendance stratégique" de la France. Bruno Le Maire, ministre de l'Economie sera chargé de conduire les négociations dans les prochaines semaines. 

Une nouvelle commande pour STX

MSC Croisières a également confirmé lors de la cérémonie une nouvelle commande de quatre paquebots à STX (4,5 milliards d'euros). Les livraisons s'échelonneront du printemps 2022 à l'automne 2026. Les quatre paquebots seront propulés au gaz naturel liquéfié, symbole pour Emmanuel Macron d'une "industrie du XXI ème siècle qui pense le long terme".  Le Président s'est félicité du carnet de commande "inédit" de STX qui avoisine les neuf années de travail. 

Emmanuel Macron est également revenu sur les années difficiles de STX qui avait signé en février 2014 un accord social avec ses salariés permettant de décrocher plusieurs contrats. "Avec cet accord d'entreprise inédit, difficile, vous avez sauvé l'entreprise. Je vous le dit : merci". Un exemple de dialogue social qui a "le visage de ce que je veux voir pour l'entreprise française", a poursuivi le Président

Le MSC Meraviglia qui pourra accueillir 5700 passagers quittera Saint-Nzaire jeudi 1er juin au matin afin de rejoindre le port du Havre, où il sera baptisé samedi en présence du Premier ministre Edouard Philippe. 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte