L'Usine Auto

Emissions de CO2 : Renault et PSA parmi les plus performants

, ,

Publié le

L'Ademe a publié son palmarès 2009 des meilleurs véhicules en matière d'émissions de CO2. La France, qui a fait chuter de 9 grammes sa moyenne d'émissions en 2008, est le 2ème meilleur élève européen. Les constructeurs français se démarquent en termes de

Emissions de CO2 : Renault et PSA parmi les plus performants

« L'année 2008 restera comme un tournant historique pour l'amélioration des performances des véhicules vendus en France » en termes d'émissions de CO2. Ainsi s'est exprimé Matthieu Orphelin, directeur du cabinet du président de l'Ademe, lors d'une conférence de presse consacrée au classement annuel des véhicules selon leurs émissions polluantes, réalisé par l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie. Son constat, positif notamment pour les constructeurs français, apporte une dose d'optimisme salvatrice dans la morosité ambiante.

La France, bon élève européen

La France est le seul pays, avec le Portugal, qui a atteint l'objectif européen de 140g/km d'émission moyenne de CO2 par véhicule neuf immatriculé en 2008. C'est 9 grammes de moins qu'en 2007, alors que le gain se limitait les années précédentes à 1 gramme par an précise l'Ademe. En 2008, 63% des véhicules neufs vendus en France émettent moins de 140 g/km de CO2, contre 50% en 2007. Ces sept dernières années, ce pourcentage a plus que doublé. Une des raisons de cette progression réside dans la chute des ventes de 4x4, qui ont reculé de 27% l'année dernière. L'autre facteur, c'est la multiplication du nombre de modèles à basse consommation présents sur le marché : l'Ademe en comptait 470 en dessous de 120 grammes en 2008, contre 32 seulement en 2002.

Par ailleurs, tous les constructeurs ont abaissé leur moyenne d'émissions, BMW étant celui qui les a le plus diminuées (-21g). A noter que Ferrari n'entre pas dans le classement de l'Ademe, car le constructeur n'a pas souhaité communiquer ses données d'homologation.

PSA en pointe dans l'offre de moteurs thermiques plus performants

PSA est le seul constructeur à atteindre l'objectif de 140 grammes de moyenne en Europe, devant Fiat (141g) et Renault (144g). En France, le constructeur qui présente la moyenne la plus faible est Fiat (133g), devant PSA (135g) et Renault (136g).

Les constructeurs français, souvent critiqués pour leur retard dans les véhicules électriques, ont en effet jusqu'à présent concentré leurs efforts sur l'amélioration des performances énergétiques et environnementales de leurs moteurs thermiques. Un choix stratégique qui relève même du moyen terme pour PSA, qui ne mise pas sur une consommation de masse des véhicules électriques avant 2020. Renault, quant à lui, a choisi de zapper la phase hybride pour sauter directement au tout électrique, tablant dans l'intervalle sur des véhicules à moteurs thermiques plus performants.

La stratégie de PSA se traduit par un foisonnement de l'offre, puisque le constructeur est celui qui présente le plus grand nombre de modèles (124) vendus en France en 2008 avec un bonus écologique (moins de 130 g/km). Il est suivi par Renault (91 modèles à bonus), Fiat (66), Ford (62) et Volkswagen (58). Elle est également payante en termes commerciaux : PSA place cinq modèles dans les dix meilleures ventes de véhicules classés A et B en France. La Citroën C3 est la meilleure vente de véhicules diesel figurant au palmarès de l'Ademe 2008 (36.166 exemplaires), et la Peugeot 107 est numéro des ventes de véhicules essence figurant dans ce palmarès.

En termes de performances pures, PSA se fait devancer au classement 2009 par Renault chez les diesel, dominés par la Smart Fortwo (88 g). La Twingo est le premier modèle français (il arrive en 8ème position). Chez les essence, la Peugeot 107 se classe 4ème derrière la Prius, la Daihatsu Cuore II, et le numéro un la Toyota iQ (99g).

Bien que les performances maximales des véhicules essence soient encore derrière celles des diesel, l'Ademe relève une baisse moyenne de 12 grammes pour les modèles essence en 2008, qui les ramène presque au niveau moyen des diesel.

Le palmarès 2009 de l'Ademe :

   
Cliquez sur les images pour les agrandir

Bonus-malus et prime à la casse ont accéléré le mouvement

L'Ademe salue la mesure du bonus-malus, dont elle juge les résultats « très positifs ». « C'est une mesure simple, dont le message a été très bien compris. De plus les constructeurs l'ont mis en avant dans leur communication, ce qui a accéléré dès le départ l'impact de la mesure sur les ventes. » L'agence évalue à 240.000 tonnes les économies de CO2 liées au bonus-malus en 2008. Depuis janvier 2008, les ventes de véhicules « bonusés » ont ainsi augmenté de 50%, tandis que celles des véhicules « malusés » ont chuté de 42%. L'Ademe estime que l'abaissement des seuils de 5 grammes au 1er janvier 2010 (les seuils doivent baisser de 5 grammes tous les deux ans) devrait remettre le budget du bonus-malus à l'équilibre en début d'année prochaine.

Mais d'autres facteurs ont influencé l'évolution des ventes vers les véhicules à plus faibles émissions : la prime à la casse, qui est accordée en contrepartie de l'achat d'un véhicule émettant moins de 160 g/km de CO2 ; les progrès des constructeurs, évoqués plus hauts, liés notamment à l'anticipation de la norme Euro 5 qui entrera en vigueur au 1er septembre 2009 pour les nouveaux modèles ; et bien sûr la hausse du prix des carburants à l'été 2008.

Encore du chemin à parcourir

L'objectif européen pour 2012 est d'atteindre des émissions de CO2 de 130 g/km. « Les derniers grammes sont les plus difficiles à gagner » explique l'Ademe, qui précise que la moyenne européenne se situe actuellement à 154 grammes, et que celle-ci a baissé de 32 grammes depuis 1995. Le marché allemand est le principal responsable de l'écart actuel avec l'objectif de 140 g, en raison des performances relativement mauvaises de Volkswagen et Mercedes. Cependant, l'agence perçoit des signaux encourageants de pays comme le Danemark, dont la moyenne s'est infléchi de 17 grammes depuis 2006 grâce à un système d'incitations fiscales. Des incitations qu'elle voit comme le principal moteur de l'évolution des comportements d'achat.

Raphaële Karayan


Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte