Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Daimler contraint de suspendre la livraison d'un moteur pour camions à cause de ses émissions

, , ,

Publié le , mis à jour le 09/07/2018 À 07H30

Le constructeur allemand Daimler a annoncé le 8 juillet avoir suspendu les livraisons de l'un de ses moteurs pour camions après avoir découvert que, dans certaines conditions de conduite, ses émissions d'oxyde d'azote (NOx) pouvaient dépasser les seuils autorisés.

Daimler contraint de suspendre la livraison d'un moteur pour camions à cause de ses émissions
Daimler a suspendu les livraisons de l'un de ses moteurs pour camions après avoir découvert que, dans certaines conditions de conduite, ses émissions d'oxyde d'azote (NOx) pouvaient dépasser les seuils autorisés. /Photo prise le 5 avril 2018/REUTERS/Hannibal Hanschke
© Hannibal Hanschke

En réaction à un article de Bild am Sonntag, Daimler dit avoir informé fin juin l'autorité fédérale allemande du transport automobile au sujet du problème suivant: dans certaines conditions de conduite, l'un de ses moteurs pour camions émet de l'oxyde d'azote (NOx) à des seuils supérieurs aux seuils autorisés. Le constructeur allemand aussi être engagé dans un dialogue "constructif" avec les autorités.

Les constructeurs automobiles allemands sont soumis à une forte surveillance depuis que Volkswagen a admis en 2015 avoir manipulé les émissions polluantes de ses moteurs diesel lors des tests en laboratoire.

Les interrogations concernant Daimler portent sur l'utilisation d'un additif baptisé AdBlue censé neutraliser les émissions d'oxyde d'azote de ses moteurs diesel. D'après Bild am Sonntag, l'industriel a découvert lors de contrôles internes que le logiciel contrôlant le moteur pour camions OM 501 pouvait, dans certaines circonstances, arrêter l'injection de l'AdBlue.

Un moteur qui était encore vendu en dehors d'Europe

Le constructeur a déclaré que cet article était trompeur. Il a précisé que le système de contrôle du moteur était conçu pour interrompre l'ajout d'AdBlue dans des conditions inhabituelles de fonctionnement telles que l'utilisation de biodiesel. Ce dispositif permet d'éviter une injection excessive d'AdBlue susceptible de provoquer des émissions d'ammoniac, un gaz irritant.

"Dans le cadre de tests de régulation, Daimler AG a découvert des situations isolées dans lesquelles un moteur six cylindres pour poids lourds de norme Euro V dépassait légèrement les seuils pertinents de NOx", dit le constructeur, qui précise avoir entrepris une analyse détaillée de ces résultats.

Le moteur en question équipe des camions Mercedes-Benz vendus en Europe jusqu'en 2013. Il est encore vendu en dehors d'Europe. "Jusqu'à ce que les questions techniques soient clarifiées, l'entreprise a décidé par mesure de précaution de ne plus livrer ce moteur", dit Daimler.

 

(avec Reuters: Sabine Wollrab et Douglas Busvine; Bertrand Boucey pour le service français)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle